ALEJANDRO TALAVANTE … jusqu’à quand?

ALEJANDRO TALAVANTE … jusqu’à quand?

ALEJANDRO TALAVANTE … jusqu’à quand?

278
0

La temporada 2018 de l’extremeño Alejandro Talavante est semée de paradoxes…

Elle débute par un triomphe en grand, dans les arènes de Las Ventas ou le torero ouvre la grande porte après une faena majuscule face à Cacareo de Nunez del Cuvillo. Elle se termine par l’annonce d’un retrait des pistes pour une période indéfinie…

Pour quelle raison? Fatigue physique? Mentale? Besoin de créer le buzz en annonçant son retour et négocier au prix fort ses émoluments?

Les finances, un sujet sensible à l’endroit de Talavante, tancé par la maison Matilla, l’ancienne casa du torero de Badajoz, l’accusant d’un excès de gourmandise au moment de négocier son cachet.

Entre temps, Alejandro Talavante avait soufflé le chaud et le froid, entre orfèvrerie et fracasos… Castellon, Grenade, Séville, Madrid, Almeria, Santander, Albacete où Saragosse pour le meilleur. Madrid aussi pour le pire. Seule figura digne de ce nom à entrer dans le fameux « bombo » de Simon Casas. Deux échecs successifs face aux toros de Victoriano del Rio et Adolfo Martin. Pire encore les sifflets du public venteño à l’encontre du triomphateur de leur San Isidro.

De quoi le pousser à dire stop, en clôture de la Feria du Pilar. Une annonce un poil malvenue dans le timing à l’heure où son illustre compañero Juan Jose Padilla disait lui aussi adieu au Coso de la Misericordia.

Impossible de croire que ce garçon n’a plus rien à dire… Qu’il se repose si le cœur lui en dit. Mais qu’il revienne por dios…

En chiffres –> 11eme de l’escalafon, 31 corridas pour 35 oreilles coupées.

 

 

 

278

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *