Home ACTUALITES TAUROMACHIE BOUILLARGUES (06-10) Une oreille pour SOLALITO et TRISTAN ESPIGUE

BOUILLARGUES (06-10) Une oreille pour SOLALITO et TRISTAN ESPIGUE

545
0

Arènes de Bouillargues. Plein. 6 erales de 6 ganaderias différentes.

Une fois de plus les arènes de Bouillargues avaient fait le plein pour sa traditionnelle novillada sans picadors mettant en œuvre le travail des ganaderos français qui avaient envoyés un bétail correctement présenté, intéressant à divers degrés, offrant l’opportunité à chaque torero de s’exprimer.

Paséo repoussé de dix minutes en raison de la forte affluence.

JOSE ANTONIO VALENCIA : silence et ovation

Solal Calmet « SOLALITO » : oreille et ovation

TRISTAN ESPIGUE : vuelta et oreille

 

JOSE ANTONIO VALENCIA, élève à l’école taurine d’Arles débuta avec « Malandrin » de Yonnet au bon trapio, peu évident à saisir avec la percale. Quite à charge de Solalito par véroniques. Le vénézuélien se charge de la pose des banderilles, se faisant sévèrement cueillir lors de la première paire. Brinde au public une faena débutée en doublant son adversaire par le bas. Deux bonnes séries de la droite, où le Yonnet charge avec transmission. Après un désarmé malvenu, Jose Antonio Valencia prend la gauche, coté sur lequel le bicho ne met guère la tête. Retour à droite pour une bonne tanda dans un ensemble un soupçon brouillon. Conclusion médiocre avec la ferraille, deux pinchazos puis atravesada et bajonazo. Silence au torero, applaudissements à la dépouille du cornu.

Le quatrième, « Lunero » du fer de Tardieu, est un excellent eral. Valencia le reçoit avec brio au capote avant un quite de Solalito puis deux bonnes paires de banderilles par Marco Leal. Début par le haut avec alegria. Le Tardieu affiche une grande noblesse sur la corne droite, faisant l’avion dans la muleta du vénézuelien qui en profite pour signer trois bonnes séries de la droite. Bonne corne gauche également, mais pauvre en émotion de la part de Valencia, assez brusque avec son opposant sur cette rive. Retour logique à droite pour une très bonne tandas avant rodillazos en redondo. Final par manoletinas avant d’entrer a matar pour une entière tendida contraire avant débâcle avec le verdugillo. Applaudissements pour le novillo et ovation au torero.

IMG_6065

SOLALITO, eut à faire avec « Fandango », un François André, long à fixer. Quite de Tristan Espigue auquel répond le nîmois par chicuelinas qui posera ensuite les banderilles avec aplomb. Début par deux bonnes séries de la droite, bien dosées. Le François Andre manque de transmission. Très bonne tanda gauchère, en donnant intelligemment la distance adéquate à un eral agréable sur ce piton alors qu’il sortait seul et la tête haute sur la rive opposée. Bonne partition de la part de Solalito, sûr et juste dans son toreo. Entière tendida et trasera d’effet rapide. Oreille

Le quinto, « Bouna » de Malaga (Callet) est bien réceptionné avec la percale. Quite por colleras avec Tristan Espigue. Pose des banderilles d’un très bon niveau avant brindis aux organisateurs. Sur l’entame, Solal est violemment soulevé dans les airs par le cornu qui va s’avèrer très dur, manso et violent.  Très peu de place pour le liant. Le nîmois va donner de bons muletazos, un par un. Final par ayudados décidés. Entière contraire et grand coup de descabello. Ovation.

IMG_6135

TRISTAN ESPIGUE salua correctement un exemplaire du Scamandre, nommé « Rompesillo », charpenté et corniabierto. Quite de Jose Antonio Valencia. Tristan lui répond récoltant une lourde voltereta puis une belle ovation pour avoir affiché ses ganas. Sur la rive gauche le cornu coupe la route du novillero qui lui sert tout de même quelques tandas valeureuses. Le pensionnaire du Scamandre se défend par faiblesse plus que par vice et résulte compliqué sur les deux pitons. Entière contraire et trasera. Vuelta gentillette.

Devant l’ultime, « Romerito » de Piedras Rojas, le tarasconnais va se mettre en valeur d’abord avec la percale pour une réception soignée. Quite par faroles de Valencia avant réponse par chicuelinas de Tristan. Deux bonnes paires de Dylan Raimbaud qui salue. Bonne entame par statuaires avant de signer deux séries de la droite de bonne facture, conclues par pechos puissant. Tristan va ensuite essuyer un lourd et brutal accrochage qui le laissa sonné quelques secondes. Le protégé de Tino Lopes se débarrasse de la chaquetilla pour signer une très bonne série de derechazos. Entière d’effet rapide qui libère un pavillon récompensant à mon sens le labeur global du jeune torero.

IMG_6364

545

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Événements à venir

Nov
20
mar
2018
Journée entière CORRIDAS DU JOUR (20/11/2018)
CORRIDAS DU JOUR (20/11/2018)
Nov 20 Journée entière
20/11/2018 Jiquilpán (Jalisco) México – Toros de La Guadalupana para Santiago Zendejas, Antonio García El Chihuahua, José María Pastor
Nov
23
ven
2018
Journée entière CORRIDAS DU JOUR (23/11/2018)
CORRIDAS DU JOUR (23/11/2018)
Nov 23 Journée entière
23/11/2018 Zacatecas (Zacatecas) México – Toros de Jaral de Peñas para Andy Cartagena, Joselito Adame, Luis David Adame
Nov
25
dim
2018
Journée entière CORRIDAS DU JOUR (25/11/2018)
CORRIDAS DU JOUR (25/11/2018)
Nov 25 Journée entière
25/11/2018 Acho (Lima) Perú – Toros de La Ventana del Puerto y Puerto de San Lorenzo para Morante de la Puebla, José María Manzanares, Joaquín Galdós 25/11/2018 Plaza México (México D.F.) México – Toros de Reyes Huerta y Arturo[...]
Nov
26
lun
2018
Journée entière CORRIDAS DU JOUR (26/11/2018)
CORRIDAS DU JOUR (26/11/2018)
Nov 26 Journée entière
26/11/2018 Emiliano Zapata (Tlaxcala) México – Toros de Atlanga y De Haro para El Zapata, José María Macías