CHATEAURENARD … Une prometteuse corrida de toros

CHATEAURENARD … Une prometteuse corrida de toros

CHATEAURENARD … Une prometteuse corrida de toros

327
0

La commission taurine, en charge de la programmation de la Feria de Chateaurenard, avec Christian Rossi à sa tête pour la partie tauromachie espagnole, Monsieur Pecout pour la course camarguaise et Eric Chauvet ont présentés hier la programmation des festivités qui se dérouleront du 20 au 22 juillet prochain.

La novillada sans picadors du samedi à 18h est toujours dans l’attente de la confirmation du cartel

Le cartel de la corrida du dimanche est, lui , trés attractif pour l’aficion locale. Si la corrida de La Quinta, lauréate dans le sud-est, avait donné une énorme satisfaction, les organisateurs n’ont tout de même pas souhaités renouveler par facilité le même type de programmation.

Exit donc les Santa Coloma de La Quinta. Exit aussi la terna 100% française. Thomas Dufau qui à coupé toutes les oreilles possible lors des deux dernières temporada Châteaurenardaise n’est pas reconduit, pas plus que Thomas Joubert qui avait coupé deux oreilles en 2017, ni Roman Perez pourtant habitué des lieux.

Mais l’affiche de cette année n’y a pas perdu en attractivité, loin s’en faut. Les toros proviendront du réputé élevage Fuente Ymbro, d’origine Domecq via Jandilla. Une ganaderia relativement jeune mais qui doit sa renommée a ses toros, forts, braves, encastés et nobles. Face aux pupilles de Ricardo Gallardo, une terna internationale et somme tout assez fraiche.

Malgré ses 11 ans d’alternative, le chef de lidia, Emilio de Justo est un torero dit émergent.. il doit son « ambiance » du moment avec ses deux dernières temporadas ou il crevât l’écran devant des toros de respect, comme Hoyo de la Gitana ou Victorino Martin devant lesquels il vient de couper une oreille à Vistalegre dimanche.

Joaquin Galdos est l’autre torero vedette péruvien, derrière Andres Roca Rey. Après une brillante carrière de novillero, il a prit l’alternative en juin 2016 à Istres et toréa par la suite 10 corridas. La séparation avec son ancienne maison d’apoderados, la FIT, lui vaut de devoir repasser par le circuit des « petites » feria pour se faire gagner une place dans les grandes plazas. Il a tout de même participé à 19 corridas pour 39 oreilles en 2017.

Enfin, Andy Younes c’est un peu le local de l’étape… l’arlésien se présentera à Châteaurenard avec la ferme intention, comme à son habitude, de triompher. Un rendez vous des plus important pour le tout jeune matador, qui malgré sa glorieuse alternative nîmoise de septembre dernier, n’a pour le moment que deux dates de cochées sur son agenda, qui devrait à coup sur se remplir de plus en plus…

Suerte à todos…

327

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *