DORIAN CANTON, un Béarnais plein d’ambitions…

DORIAN CANTON, un Béarnais plein d’ambitions…

DORIAN CANTON, un Béarnais plein d’ambitions…

259
0

Tout juste 17 ans et déjà une temporada avec picadors de bouclée, pour Dorian Canton, pur produit du Béarn, né en mars 2001 à Pau.

Fasciné dés son plus jeune âge par Juan Jose Padilla, qu’il découvre à Béziers en 2009 alors que celui-ci n’était pas encore surnommé « Le Pirate ». Le jeune Dorian aurait pu choisir le rugby mais ce sont les toros qui ont toutes ses faveurs.

La première école taurine du coin est à Cauna, dans la propriété d’un certain Richard Millian, à 130km du domicile familial. Ce qui ne fera reculer, ni le futur apprenti torero, ni son papa Marc qui le conduira jusqu’à cette école de la vie. Chez Richard Millian, il faut s’accrocher, le maestro de Canohes a passer une vie entière à batailler ferme pour se faire un nom dans ce monde et il s’engage tout autant en faveur de ses élèves. Dur mais terriblement formateur. Et le minot d’Asson à la tête dure, s’empreigne de cette rage, cette détermination pour gravir les échelons à la vitesse de l’éclair.

2017 début en novillada sans picadors à Mugron avant de passer par toutes les arènes de la région: Dax, Mont-de-Marsan, Rion-des-Landes…. mais aussi Bellegarde et Bouillargues ou il repart avec le titre de triomphateur.

2018 tout s’accélère encore, début en novillada piquée à tout juste 17 ans, dans les arènes de Mugron face aux novillos de Pincha et triomphe avec deux oreilles. Moins d’une semaine plus tard, Dorian triomphe des Pedraza de Yeltes dans les arènes de Garlin avec deux nouveaux appendices dans l’esporton.

Suivent Aire-sur-Adour, Captieux, Mont-de-Marsan, Riscle, Saint-Perdon, Dax, Hagetmau, Orthez où Bayonne sans oublier de se présenter à Madrid, Las Ventas, pour sa cinquième novillada piquée seulement. Tout va très vite chez ce jeune homme qui boucle la temporada 2018 à la treizième place de l’escalafon avec 13 novilladas, pour 15 oreilles coupées et s’adjugeant au passage le Prix des Critiques Taurins ainsi que celui de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard du Sud-Ouest.

2019 débute déjà pour le béarnais puisque par un communiqué ce dernier indique qu’après de nombreuses années aux cotés du maestro Richard Millian, leurs chemins seront désormais séparés. Désormais Dorian réfléchit à la constitution de sa nouvelle équipe afin que celle-ci puisse lui permettre d’avoir un programme complet pour réaliser une temporada 2019 à la hauteur de ses espérances.

Un torero prometteur, à suivre assurément au cours de la temporada qui pointe le bout de son nez.

 

 

259

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *