Home ACTUALITES FERIA - FIESTA FERIA ARLES PÂQUES 2018 – Corrida de Alcurrucen. Luis David ADAME à hombros et bon toreo de GARRIDO

FERIA ARLES PÂQUES 2018 – Corrida de Alcurrucen. Luis David ADAME à hombros et bon toreo de GARRIDO

FERIA ARLES PÂQUES 2018 – Corrida de Alcurrucen. Luis David ADAME à hombros et bon toreo de GARRIDO
1.05K
0

DIRECT compte rendu – FERIA ARLES PÂQUES 2018 – Corrida lundi après midi (02/04/2018)

1/3 d’arène. Temps frisquet. Légère brise.

EL FANDI (bleu roi et or)se met en évidence aux banderilles après que le toro eut reçu deux rations de fer en toute légèreté. La faena ne trouvera jamais échos sur les tendidos, le granadino sur la défensive, averti plusieurs fois.

Avec le quatrième , un castano bragado, noble et brave tant dans le capote que la muleta le Maestro de Granada va instrumenter un labeur agréable, les conditions du bicho aidant, des deux mains. Le meilleur avec la main droite ou le torero trouve la profondeur. Entière traserita qui libère une oreille diversement appréciée.

JOSE GARRIDO (blanc cassé et azabache) Deux piques sans grandes vagues. Avec la flanelle le natif de Badajoz va débuter genoux à terre en gagnant le centre qui soulève l’enthousiasme du public. Par la suite il construit une faena d’intensité croissante des deux mains, avec temple et rythme. Le meilleur incontestablement viendra de la main gauche. Bon toro, fixe, noble et qui répète dans une muleta sûre. l’ensemble orné de remate soyeux. Seule une épée longue d’effet et un descabello viennent ternir quelque peu la prestation de l’extremeno. Oreille après deux avis

Avec le quinto, superbe de présentation, José Garrido ne pourra doubler la mise devant un exemplaire, piqué en deux fois sans grandes émotions, et qui s’averera Vite parado dans la muleta. Entière efficace. Salut au tiers.

LUIS DAVID ADAME (bleu nuit et or) va bien débuter au capote avant deux piques ou le toro s’emploi Sur la première sans excès toutefois. Bon quite. Le mexicain construit une faena majoritairement droitière bien instrumentée face à un animal qui baissera rapidement de ton. Volontaire et appliqué le torero d’Aguascalientes privilégie toujours la droite et  a pour lui le public arlésien qui réclamera une oreille après un bonne épée. Oreille

double la mise avec son second qui possédait une bonne corne droite et avec lequel l’azteque  S’embarque dans un trasteo volentaire et cadencé conclut par entière qui libère une oreille synonyme de grande porte.

1051

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *