JOSE MOLINA s’adjuge le Veme Certamen La Fragua

JOSE MOLINA s’adjuge le Veme Certamen La Fragua

JOSE MOLINA s’adjuge le Veme Certamen La Fragua

95
0

Organisé par le maestro Juan Leal pour la cinquième année consécutive le Certamen la Fragua « la forge » a tenu une nouvelle fois toutes ces promesses en piste.

Sont sortis, devant une faible assistance et le bétail portugais de Calejo Pires, origine Nunez del Cuvillo, Yon Lamothe (Adour Aficion) José Molina (Albacete), Juan José Villa “Villita” (Madrid), Manuel Perera (Badajoz), Álvaro Sánchez (Guadalajara), Pablo Paez (Sevilla), Jorge Martínez (Almería), Cristóbal Ramos “Parrita” (Fundación El Juli), Luís Silva (Moita), Solal Calmet “Solalito” (Nîmes), Raúl Montero (Salamanca) et Adam Samira (Arles).

Des douze aspirants toreros, quatre ont étaient retenus pour affronter dimanche après-midi 5 erales, toujours de Calejo Pires, le cinquième allant au plus méritant.

Dimanche, donc, en matinée à eu lieu un tentadero public, à charge des maestros Victor Mendes et Juan Leal, devant les vaches de l’élevage portugais toujours, de caractère mais toreable. Sont sortis de second les élèves d’Adour Aficion guidés depuis le burladero par leur illustre professeur Richard Millian.

L’aprés midi, la finale reunissait donc les quatre qualifiés de la veille, à savoir Raul Montero de Salamanque, Jose Molina d’Albacete, Pablo Paez de Séville et  Juan Jose Villa « Villita » de Madrid.

Devant un tiers d’arène et du betail de Calejo Pires, toréable a divers degrés mais avec beaucoup de tempérament c’est le natif d’Albacete, Jose Molina qui remporte le prix après avoir coupé une oreille au cinquième eral. Avant cela il s’était montré valeureux face au deuxième, sérieux et compliqué avec lequel il dut s’engager dans un trasteo âpre et courageux concluant maladroitement, son labeur étant récompensé d’une vuelta.

Vuelta pour Raul Montero, face au premier de l’envoi. brillant au capote, le salmantin n’a pu que guère faire oublier la faiblesse de son opposant malgrés quelques gestes bien léchés.

Le sévillan Pablo Paez, tua d’une entière le troisième qui ne fut pas le meilleur du lot, avec lequel il se signala par des passages gaucher de belle facture avant de subir une voltereta sans conséquences. Vuelta

Enfin, le madrilène Villita, toucha un exemplaire donnant du jeu, avec lequel il composa un trasteo agréable sur les deux rives. après estocade efficace, il fut récompensé d’une oreille.

Enhorabuena à tous les participants et surtout à l’organisation.

95

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *