Home CHRONIQUES LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Le jour où Philippe Heyral est tombé amoureux

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Le jour où Philippe Heyral est tombé amoureux

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Le jour où Philippe Heyral est tombé amoureux
553
0

LE JOUR OÙ PHILIPPE HEYRAL EST TOMBÉ AMOUREUX…..

Le coup de foudre, cela ne s’explique pas.
Un truc qui vous attire sans que l’on sache vraiment quoi, un tout.
C’était il y a longtemps, en 84 je crois.
PHilippe accompagne son père qui cherche à acheter quelques chevaux.
Dans le pré, deux petits poulains tètent leur mère.
Coup de foudre pour l’un des deux.
Loulou n’est pas d’accord mais cette tête de mule de Philippe insiste, insiste tellement qu’à la fin Loulou baisse les bras et qu’ils repartent avec le petit.
Ce petit s’appelait SUAVE mais il n’en avait que le nom.
Il n’acceptait personne sur son dos, pas facile à dresser le poulain!
Il avait ce qu’on appelle un sacré caractère, tout pour plaire à Philippe.
De la personnalité, un moral d’enfer ce serait il en était certain un bon torero.
N’est pas un cheval de corrida qui veut.
Il ne faut pas qu’il soit trop grand, pas trop petit, pas trop gros, pas trop léger mais surtout il lui faut avoir la niaque, l’envie quoi!
S’en suivent huit mois de travail quotidien et le voilà en 85 dans les arènes du Grau.
Épreuve réussie.
On passe à la Cape d’Or à Nîmes.
En 88, première Miurada à Nîmes aussi un succès, d’autres s’en suivent.

SUAVE a eu de la chance, il n’a pas eu une vie avant et ne connaitra que celle de cheval de corrida.

Pas le cas pour RELAMPAGO, destiné à la boucherie et acheté par Loulou au prix de la viande.
Mais il avait du nez Loulou, RELAMPAGO a passé sa vie à la remercier
Quelle équipe RELAMPAGO et SUAVE, les stars de chez HYERAL.

IL y en a un dont j’aime particulièrement le parcours.
GUAPO qui avait commencé sa vie en tant que fonctionnaire.
Et oui GUAPO travaillait à la poste et en plus … en Bretagne.
Il était tellement ravi GUAPO de trouver le soleil et le sable des ruedos du sud qu’il décida lui aussi d’y laisser une trace.

C’était le temps de CERATANO, de NADATOR, de CASANOVAS, de BLANCA NIEVE l’allemand et des autres.

Voilà, je voulais juste vous dire que cette dynastie des HEYRAL c’est quelque chose.
Ils naissent avec un truc comme les chevaux qu’ils recueillent ou accueillent.
Un regard leur suffit pour qu’ils envisagent la suite.
Et cette suite est faite d’amour car il n’y a que l’amour capable de faire l’impossible
Vous le savez tous….

Photo du web

553

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *