LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Nîmes, je t’aime

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Nîmes, je t’aime

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Nîmes, je t’aime

198
0

NÎMES, JE T’AIME…..

Aujourd’hui j’irai caresser tes pierres.
Il y a trop longtemps que je n’ai plus touché leur peau.
Ma main se promènera sur leurs aspérités et les passants se demanderont qui je suis.
Qu’importe…
Je connais toutes leurs tâches et tous leurs reflets.
Comme un ancien amant jamais oublié, dans ma tête il y aura un tourbillon.
Vous savez, celui qui ne vous quitte pas, plus ou moins lancinant….
J’ai la faculté de ne retenir que le bon.
Malgré le gris du ciel je ne verrai que le soleil et ma tête retentira de bravos.
Et je me souviendrai….
Du JULI dégoulinant de pluie, si heureux d’être là, du PONCE si élégant, de RAFAELILLO que j’ai tellement revu depuis, de MORA si émouvant, de MORANTE que j’aurais voulu gifler pour l’aimer sauvagement ensuite, de JOUBERT qui m’a presque valu un infarctus, de MANZA si beau que j’en ai presque oublié de regarder les toros et de JUAN-BAUTISTA qui m’a consolé de tout.
Quoi qu’il en soit j’ai toujours fini dans le bonheur, si près des poils noirs, si près du sang, si près du sable, si près de tout ce dont je rêve tout l’hiver.
L’odeur quoi…

Merci NÎMES, je reviens.

198

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *