Home CHRONIQUES LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Salut les Nîmois

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Salut les Nîmois

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Salut les Nîmois
1.13K
0

SALUT LES NÎMOIS…….

J’ai un petit service à vous demander.
Vous vous souvenez certainement de moi, je suis DESAFIO
le cheval préféré de Léa.
Je l’ai quitté pour Pâques.
Un salle truc que j’ai attrapé allez savoir où.
Je vois qu’elle est malheureuse que je ne sois pas avec elle aujourd’hui dans cette ville qui est la sienne pour la CORRIDA EQUESTRE de 11 h 30.
Quand ses dix chevaux vont arriver derrière vos arènes qui sont aussi les siennes, son coeur va encore se serrer, j’en suis certain.
Moi aussi je vais penser à mes dix copains que je n’accompagnerai pas.
PETIT POIS avec lequel j’ai tant rigolé chez ANGEL, BAZUKA qu’on remettait toujours en boite à cause de son nom, ESPONTANEO, JAZMIN et les autres.
Oh oui qu’aujourd’hui ils vont me manquer!
J’avais dis que je voulais qu’on montre à LUC JALABERT ce dont on était capable.
Enfin LUC, il doit être encore sur un petit nuage de ces heures-ci, j’ai vu de la haut son fils hier.
Splendide dans sa tenue de LACROIX, il est à son maximum, il doit être fier le padre.
Bon, donc moi je compte sur vous pour dire à ma LÉA sur je pense à elle à chaque seconde et que je suis continuellement sur son épaule.
Vous savez, je vais vous dire un truc, sa tresse, je ne peux pas m’en passer.
Et bien, maintenant je fais ce que je veux puisqu’il paraît que quand on est mort, vous en bas, vous ne nous voyez plus.
Je fourre les naseaux dans son cou et je sent et je sent, oui je te sent ma LÉA, ton odeur est mon paradis.
Vous pourrez dire aussi les NÎMOIS que MARIE-ROSE l’autre nîmoise, se régale avec CAGANCHO et moi.
On se battrait presque pour la balader mais j’ai décidé que j’ai comme une espèce de priorité, le nîmois par ma mère, c’est moi.
Et vlan, un coup dans les dents de CAGANCHO…
Aussi si vous rencontrer SIMON, dites-lui de calmer la cigarette.
On voudrait le voir arriver le plus tard possible.
Vous le connaissez, le jour où il sera là, fini la tranquillité.
Il sera bien capable de nous organiser encore des ferias….

Bisous à vous, LÉA est dans votre ville depuis qu’elle est rentrée de SEVILLA.
Elle dort chez son grand-frère ANTOINE.
Mais, que je suis bête, vous le savez certainement.

SUERTE à tous
Mais surtout à ma LÉA….

1130

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *