LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Trois fois tu tomberas, deux fois tu te relèveras !

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Trois fois tu tomberas, deux fois tu te relèveras !

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – Trois fois tu tomberas, deux fois tu te relèveras !

900
0

TROIS FOIS TU TOMBERAS
DEUX FOIS TU TE RELÈVERAS!

Il était né en plein hiver, dans le malheur, en 1929.
Il n’avait que dix ans quand son père fut fusillé, il passa alors derrière le comptoir du bar familial.
Mais déjà la mort le surveillait d’un œil.
Un toro lui traversa alors le corps de huit coups de corne.
On le crut mort, il se releva.
Pour la première fois

On rasera la tête de sa mère qui refusait de signer un document innocentant les assassins de son mari.
Ainsi allait la vie d’un presque enfant.
Il grandit vite le petit VICTORINO, le chagrin vous cloue où vous donne des ailes.
Son destin un jour lui fit rencontrer dans une propriété d’Estrémadure un certain VICENTE.
Celui-ci lui donna ses toros de combat qu’il destinait à la boucherie.
VICTORINO n’avait pas un sou et VICENTE lui fit confiance.
c’était dans les années soixante

En 61, il sort sa première novillada.
En 66 il commence à faire combattre les toros sous son nom
C’est de début de l’ascension

Mais la mort le surveille encore et encore.
HOSPICIANO lui défonce les côtes
Huit coups de corne dans le marais de Monteviejo.
Quand son mayoral le retrouve il le croit mort
Le docteur Ledesma, médecin de guerre et accessoirement médecin des arenes de Cáceres refuse de le soigner.
On voit son cœur battre entre ses côtés.
S’il meurt qui va me payer dit-il?
Il se relèvera pour la seconde fois.

Un an plus tard le fils du terrible HOSPICIANO se verra récompensé d’une Vuelta à Madrid.

Maintenant c’est le hijo, VICTORINO MARTIN GARCIA, Vétérinaire de formation qui tient les rênes de la finca.
Il a tout modernisé.
Il y a bien eu quelques frottements entre le padre et le hijo mais tout est rentré dans l’ordre.

Le grand-père de GALAPAGAR finissait ses jours heureux entouré des siens.
La dernière fois que je l’ai vu c’était à ISTRES, il y a quelques années.
Impeccablement vêtu de son éternelle chemise à carreaux avec son petit pull en V, la casquette gaillardement penchée sur l’oreille, le regard vif et surtout avec ce sourire si particulier.
Il était heureux d’être là, cela se voyait.

Il est tombé pour la troisième fois.
Mais pour ne plus se relever.
Il avait 88 ans.
Ses grandes dents me manqueront, elles étaient un signe.
Une preuve.
Celle qui dit que c’est en mordant dans la vie qu’on avance.

Photo du web

900

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Événements à venir

Jan
26
ven
2018
19 h 00 min DOMESSARGUES – CINEMA TAURIN @ Domessargues
DOMESSARGUES – CINEMA TAURIN @ Domessargues
Jan 26 @ 19 h 00 min – Jan 27 @ 23 h 15 min
DOMESSARGUES - CINEMA TAURIN @ Domessargues
Les traditionnels Films Taurins se dérouleront les 26 et 27 janvier 2018 à Domessargues – Vendredi 26 janvier, ouverture des festivités à 20h, buvette sur place Films Taurins —> 21h Soirée Ambiance Bodega jusqu’à 1heure[...]
Fév
4
dim
2018
10 h 00 min Magescq Journée taurine Novillada @ Magescq
Magescq Journée taurine Novillada @ Magescq
Fév 4 @ 10 h 00 min – 20 h 00 min
Magescq Journée taurine Novillada @ Magescq
Dimanche 4 février (10h00) : tienta dirigée par Mathieu Guillon « El Monteño » avec les élèves de l’Ecole Taurine Adour Aficion. Dimanche 4 février (16h30) : NSP. Novillos de Francisco Galache pour Manuel Diosleguarde, Dorian Canton[...]
14 h 00 min Les Enci’llargues @ Marsillargues
Les Enci’llargues @ Marsillargues
Fév 4 @ 14 h 00 min – 18 h 00 min
Les Enci'llargues @ Marsillargues