LEA VICENS, partie pour durer…

LEA VICENS, partie pour durer…

LEA VICENS, partie pour durer…

272
0

Deux années consécutives à la tête de l’escalafon des rejoneadors… Pas une mince affaire lorsque l’on a pour concurrents, et compagnons de cartel des Hermoso de Mendoza, Diego Ventura, Leonardo Hernandez ou Andy Cartagena … excusez du peu.

46 paseos, pour 77 oreilles et trois queues coupées… en nette augmentation par rapport à 2017 (41 corridas, 67 oreilles et 1 queue).

Surtout l’amazone nîmoise, affiche une régularité de plus en plus évidente, même si le maniement du rejon de muerte lui a fait perdre bon nombre de trophées. Léa, c’est surtout aligner avec régularité dans les arènes de premières catégorie: Madrid, Nîmes deux fois, Bayonne, Valencia, Dax, Malaga ou Seville et connaissant d’importants triomphe notamment à Béziers, Castellon, Bayonne, Logroño mais aussi comme précédemment cité, Bilbao, Nîmes, Valencia, Grenade ou Alicante.

A 33 ans et après de longues années de travail, la nîmoise récolte les fruits de son labeur et ce succès semble être parti pour durer, 2019 s’annonçant sous les meilleurs auspices avec pourquoi pas une troisième temporada de suite en tête de l’escalafon… jamais deux sans trois…

272

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *