Home ACTUALITES TAUROMACHIE MADRID – Corrida Goyesque 2 de Mayo. JAVIER CORTES frôle la Grande Porte. Cornadas à GONZALO CABALLERO et JAVIER CORTES (photo Plaza1)

MADRID – Corrida Goyesque 2 de Mayo. JAVIER CORTES frôle la Grande Porte. Cornadas à GONZALO CABALLERO et JAVIER CORTES (photo Plaza1)

721
0

Plaza de Toros de Las Ventas. 1/3 d’entrée. 6 Toros de El Tajo y La Reina (Joselito), bien présentés, serieux de présentation. De peu de jeu la plupart, faibles et décastés, exception faite au quinto de bien meilleure condition.

Ivan Vicente: vuelta aprés petition et ovation après avis.

Javier Cortes: palmas et oreille avec forte pétition de la seconde

Gonzalo Caballero: silence aprés avis et

Ivan Vicente, reçu bien le premier par capoteo suave, avant que le bicho ne prenne deux piques sans s’employer. Bonne faena, surtout dans le premiers tiers de celle ci alors que le toro possède encore un peu d’énergie. Plus compliqué dans la deuxième partie, le toro allant à menos. Vicente lui tirera néanmoins quelques muletazos au joli tracé. Bonne estocade et pétition d’oreille non suivie débouchant sur une vuelta.

Avec le quatrième, de peu de jeu, faible et manso, le maestro de Soto, n’eut aucune chance de se mettre en valeur.

Javier Cortes proposa une faena de correcte facture, avec aplomb et sincérité, étalant de bonnes manières main gauche face à un toro decasté et d’aucune transmission.

L’affaire allait prendre un autre tournant avec le quinto, serieux et brave. Le madrilène débuta par échanges droitiers au centre qui donnèrent le ton. Centrer, « firme », ne cédant pas de terrain, le labeur de Cortes commençait à porter sur les tendidos jusqu’au moment ou le torero fut soulevé fortement par le Joselito qui lui infligea un coup de corne dans l’arrière de la cuisse droite. Il repartit au combat avec décision et soumit son opposant à deux séries droitières, main basse avec temple, pleines de vérité. Public conquit au moment de porter une estocade, un peu basse, son point faible, et de voir s’écrouler son adversaire alors qu’il gagnait l’infirmerie. Forte pétition suivie pour le premier trophée mais non suivie pour l’octroi d’un deuxième pavillon.

Gonzalo Caballero exécuta les muletazos un à un face à un adversaire qui manquait cruellement de tout ce qui peut permettre un semblant de faena.

L’ultime, un « tonton » de plus de 600kg, prit spectaculairement le jeune matador madrilène qui gagna l’infirmerie pendant qu’Ivan Vicente se chargeait de la lidia. Il revint en piste, la cravate nouée autour de la cuisse pour porter l’épée. Ovation pour l’entrega.

1A5940C3-E608-4A3D-84A1-B9B1B8D3F3A6

35C6C6DB-BF72-4A35-9531-F60729936518

329F603D-B40C-451F-8C62-277FF6CF84BD

721

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Événements à venir

Sep
8
sam
2018
8 h 00 min ARLES – Féria du Riz @ Arles
ARLES – Féria du Riz @ Arles
Sep 8 @ 8 h 00 min – Sep 9 @ 20 h 00 min
ARLES - Féria du Riz @ Arles
Samedi 8 septembre (après-midi) : corrida goyesca. Toros de Victoriano del Rio pour Juan Bautista, Sébastien Castella et José Maria Manzanares. Dimanche 9 septembre (après-midi) : toros de Baltasar Iban pour Emilio de Justo, Juan[...]