Home ACTUALITES TAUROMACHIE SÉVILLE (16.04) Porte du Prince pour EL JULI (4 oreilles) qui gracie ORGULLITO un grand toro de Domingo Hernandez

SÉVILLE (16.04) Porte du Prince pour EL JULI (4 oreilles) qui gracie ORGULLITO un grand toro de Domingo Hernandez

1.54K
0

Arènes de la Real Maestranza de Séville. Plein. Grand soleil. 6 toros de Garcigrande et Domingo Hernandez correctement présentés, le deuxième à un degré moindre. Le cinquième, Orgullito, obtient la grâce.

Enrique Ponce: silence et oreille

El Juli: deux oreilles et deux oreilles symboliques.

Alejandro Talavante: silence et silence

Bon salut capotero pour Enrique Ponce devant Despensero (523kg) avant deux piques. Début de faena par le haut, le toro, noble mais aux embestidas incertaines. Le maestro de Chiva tente de corriger les défauts d’un Garcigrande vide de caste, en vain, malgré quelques tandas méritoires. Demi-lame avant une demi douzaine de descabellos.

Le quatrième, Tratante (522kg) pousse sur la première rencontre avant une deuxième pour la forme. Brindis au public. Début genou ployé, puis trincherazo et changement de main. Le valencian compose ensuite une faena de grand son notamment sur la corne droite. Le toro manque de classe mais le maestro de Chiva en a pour deux et fait vibrer la Maestranza avec des derechazos d’une grande profondeur avant doblones et changement de main subtil. Entière rapide d’effet. Oreille

El Juli, reçoit Chumbo (D.Hdz, 584kg) par de belles véroniques cadencées. Deux bonnes rencontres entrecoupées d’un bon quite par chicuelinas et la media. Talavante pour un quite par chicuelinas lui aussi remate par faroles. Déséquilibré, Julian improvise un début de faena genoux à terre avant de faire grimper l’ambiance sur deux séries droitières intenses. Tandas gauchère poderosa avant retour à droite pour un échange plein de dominio conclu par une grande passe de poitrine. Le madrilène raccourci les distances, ne perdant pas un pouce de terrain et trouvant la profondeur sur deux naturelles superbes. Main basse, temple et décision. Estoconazo. Deux oreilles fortement réclamées.

Le madrilène reçoit Orgullito (528kg) par delantales avant de conduire celui-ci par chicuelinas pour deux rencontres en poussant, avec entre deux, un quite par véroniques superbes. Brindis au conclave. Le maestro de Vellila est décidé et le montre dés l’inicio de faena avant deux séries profondes et rythmées, le bicho confirmant les bonnes conditions entrevues au premier tiers. Les naturelles main basse sont un modèle du genre. Quelle grande noblesse chez ce toro qui  boit littéralement le leurre du madrilène, extraordinaire de dimension. intraitable. Le public sévillan est entré dans un délire total et les premières pétitions d’indulto descendent des tendidos. El Juli torée encore et encore avec un temple sensationnel et le toro embiste encore et encore lui aussi avec grande classe. La clameur s’intensifie et le président, qui avait pardonné la vie a Cobradiezmos il y a deux ans quasiment jour pour jour, sort le mouchoir orange. Indulto. deux oreilles symboliques.

Alejandro Talavante, face à Gobernador (532kg) peu piqué en deux rencontres sans style. L’extremeno ne trouvera jamais la bonne carburation et abrège les débats, devant un toro manquant cruellement de caste et de noblesse. mort en deux temps.

Devant Lamparero (D.Hdz,575kg), le natif de Badajoz, ne réussira pas le desquite malgré quelques tandas gauchères de bonne facture. Le Domingo Hernandez fut peu propice au bon toreo, manquant de fond et de noblesse. Débâcle avec les aciers.

1543

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *