QUELS CARTELS POUR ARLES 2018 ?

QUELS CARTELS POUR ARLES 2018 ?

QUELS CARTELS POUR ARLES 2018 ?

550
0

A un peu plus d’un mois de l’annonce officielle des cartels des prochaines ferias de Pâques et du Riz en Arles, les spéculations vont bon train sur l’engagement de tel et (ou) tel torero..

Quelques semaines après que l’empresa arlésienne, emmenée par Jean Baptiste Jalabert et son équipe, ai dévoilé les différents élevages présents, il est désormais possible, du moins imaginable d’y voir un peu plus clair quant à la composition des cartels.

Pour rappel, les ganaderias retenues pour cycle 2018 sont, El Freixo, Jandilla, Alcurrucen, San Pelayo, Victoriano del Rio, Baltasar Iban et les novillos Français de Concha y Sierra, Callet, Los Galos, Pages-Mailhan, Blohorn et Jalabert.

Coté piétons, comment imaginé un seul instant l’absence de Juan Bautista, triomphateur incontestable de la saison française, que l’on pourrait retrouver lors des deux ferias, ou d’un maestro comme El Juli qui compte pas moins de 24 paseos dans l’amphitheatre arlesien, présent quasiment chaque années, pour 18 sorties a hombros.

Coté « figura », si Morante de la Puebla ne reprendra que courant juin, Jose Maria Manzanares lui a dors et déjà repris le chemin des pistes, il est un des chouchous du public arlésien. Enrique Ponce, incombustible après 27 ans de carrière court toujours après un triomphe retentissant sur les bords su Rhône. Alejandro Talavante, s’il est incontestablement le torero du moment peine a se faire une place dans le cœur de l’aficion française. Miguel Angel Perera, Andres Roca Rey ou Lopez Simon après un début 2017 compliqué semble retrouver le chemin du bon toreo tout comme Antonio Ferrera lui aussi apprécié en Arles et qui vient de réaliser une énorme temporada 2017, se payant des succès d’importance a Séville et Madrid.

Paco Urena, Juan del Alamo, Jose Garrido, Morenito de Aranda, Joselito Adame, ou le surprenant Emilio de Justo, moins glamour que les cités plus haut, ont leurs mots a dire, notamment face au ganaderias réputées moins commerciales.

A ne pas oublier non plus, Juan Jose Padilla longtemps adulé dans le sud-est Français et qui entame une tournée d’adieux, lui qui mettra un terme, probablement a Zaragoza en octobre, a 25 ans d’alternative.

Et les jeunes alors? Gines Marin a réalisé en 2017 une temporada quasi parfaite, renversant notamment le très exigeant public de Las Ventas, en  coupant deux oreilles a un toro d’Alcuruccen et sortant a hombros le jour de sa confirmation d’alternative. Une confirmation madrilène réussi aussi pour Luis David Adame, le second de la dynastie venue d’Aguascalientes, et qui montra en fin de saison qu’il faudrait compter avec lui en 2018 .

Quid des toreros nationaux? Si la présence de Juan Bautista est une quasi certitude, Sébastien Castella de retour au premier plan et désormais dirigé par la maison Casas a toute légitimité a intégrer les plus grandes ferias de France.

Thomas Joubert, triomphateur de la corrida de Juan Pedro Domecq pourrait être à nouveau convié a la table des seigneurs, tout comme Andy Younes qui jouit d’une cote de popularité importante, lui l’arlésien, et qui sera attendu après son alternative nîmoise triomphale. Ne pas oublier non plus Juan Leal, le plus sévillan des toreros arlésien, écarté des cartels pascals depuis 3 ans et qui montra cette année de réelles dispositions a affronter tout type de toro, héroïque notamment a Bilbao face aux redoutés toro de Miura.

Chez les novilleros, le succès de l’an passé devrait pousser l’organisation a rééditer la formule 100% française. Adrien Salenc tenu hors de ruedos a cause d’une blessure pourrait en tant que triomphateur 2017, être de nouveau a l’affiche cette année, tout comme El Adoureno, méconnu il y a encore 8 mois et qui vient de se hisser a la troisième place de l’escalafon novilleril, remportant notamment le très disputé et réputé Zapato de Oro de Arnedo. Le nîmois et l’aquitain seront les tête de gondole chez les novilleros tricolores en 2018, sans oublié Maxime Solera, Baptiste Cissé, Tibo Garcia, Carlos Olsina ou encore El Rafi et Vincent Perez qui pourraient débuter avec picadors en ce début de saison.

Amis aficionados faites vos jeux, composer vos cartels, rendez vous pour cela sur notre page Facebook, ou nous publieront prochainement les meilleures compositions..

En attendant rendez vous le 12 Janvier 2018 pour l’annonce officielle des cartels des ferias de Pâques et du Riz.

 

550

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Événements à venir

Avr
22
dim
2018
Journée entière CORRIDAS DU JOUR 22/04/2018
CORRIDAS DU JOUR 22/04/2018
Avr 22 Journée entière
Real Maestranza de Caballería de Sevilla (Sevilla) España => Toros de Hijos de Eduardo Miura Fdez // Manuel Escribano, Pepe Moral Monterrey México => Toros de Arroyo Zarco // Enrique Ponce, El Payo, Sergio Flores
Avr
28
sam
2018
8 h 30 min Saint Martin de Crau – Feria de ... @ Saint Martin de Crau
Saint Martin de Crau – Feria de ... @ Saint Martin de Crau
Avr 28 @ 8 h 30 min – Avr 29 @ 20 h 30 min
Samedi 28 avril : Corrida de Competencia Française. Toros de Los Galos, Héritiers de Yonnet, Héritiers de François André, Fernay y sus Hijas, Jacques Giraud (vainqueur 2017) et Pagès-Mailhan. Dimanche 29 avril : toros de Pedrés.
Mai
7
lun
2018
9 h 00 min Fête Votive Sauzet
Fête Votive Sauzet
Mai 7 @ 9 h 00 min – Mai 13 @ 23 h 00 min
Fête Votive Sauzet
 
Mai
19
sam
2018
9 h 00 min Vic Fezensac – Feria del Toro @ Vic Fezensac
Vic Fezensac – Feria del Toro @ Vic Fezensac
Mai 19 @ 9 h 00 min – Mai 21 @ 20 h 00 min
Samedi 19 mai (11h00) : novillos d’El Retamar. Samedi 19 mai (18h00) : desafío ganadero. 3 toros de Valdellán et 3 toros de Los Maños. Dimanche 20 mai (11h00) : corrida-concours d’encaste Santa Coloma. Toros de La[...]