Home ACTUALITES FERIA - FIESTA SEVILLE (12/04/2018) – Une oreille pour LUIS BOLIVAR (photo Maestranza Pagès)

SEVILLE (12/04/2018) – Une oreille pour LUIS BOLIVAR (photo Maestranza Pagès)

470
0

Plaza de Toros de la Real Maestranza de Sevilla. 1/4 d’arène. Temps pluvieux. 6 Toros de La Palmosilla qui fesait sa présentation dans ses arènes, bien présentés, manquant de race et de forces en ligne générale hormis le quatrième de plus d’options.

Luis Bolivar: silence et oreille.

Joselito Adame: silence et silence

Rafael Serna: Ovation et silence

Avec Nostalgia (552kg), le colombien Luis Bolivar, ne put faire grand chose d’un toro juste de forces et vide de toute qualités propices au bon toreo. entière tendida au deuxième assaut. silence.

Destilado (520kg) prend deux piques sans style avant quite par gaoneras de Adame. Dans la muleta du colombien le toro va s’avérer, noble et mobile.Le natif de Cali, débute au centre et enchaine trois séries droitières données avec profondeur, justesse et temple. Passage à gauche pour deux naturelles de bon goût avant de reprendre la droite de meilleures options pour une nouvelle tanda de bonne qualité. Épée entière efficace qui libère une oreille.

Joselito Adame soigne la réception de Goloso (518kg), par véroniques. Brinde à l’auditoire une faena débutée par statuaires pieds joints. Faena  ambidextre d’inégale intensité devant un toro offrant du jeu, mais aux charges desordonnées. Les meilleures tandas par derechazos avant final par manoletinas et pecho. Tentative de recibir avortée avant entière en avant et trois descabellos. 2 avis. silence

Le quinto, Mirlillo (536kg) possède une bonne corne droite et le mexicain en profite pour lier trois séries droitières rythmées mais manquant de profondeur. La faena s’étiole la faute à un opposant vite éteint. entière après demi lame et silence.

Rafael Serna, brinde au médecin des arènes une faena majoritairement gauchère, la meilleur corne de Capricho (540kg), ou le sevillan parviendra à trouver la profondeur. Peu de relief cependant, le toro noble, de bon fond mais manquant cruellement de moteur et de forces. Entière sin puntilla. Ovation

L’ultime, Papeles (525kg) sort sous le déluge et face au peu d’options ce celui-ci le sévillan ne pourra qu’afficher ses ganas. Pinchazo et entière.

470

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *