DAX (16-08-2019) SEBASTIEN CASTELLA sort par la grande porte. Oreille pour DIEGO URDIALES

DAX (16-08-2019) SEBASTIEN CASTELLA sort par la grande porte. Oreille pour DIEGO URDIALES

DAX (16-08-2019) SEBASTIEN CASTELLA sort par la grande porte. Oreille pour DIEGO URDIALES

2.25K
0

Arènes de Dax. ¾ d’entrée. 6 toros de Jandilla.

DIEGO URDIALES : applaudissements et oreille

SEBASTIEN CASTELLA : deux oreilles et ovation

TOÑETE : silence et applaudissements

Diego Urdiales, préalablement honoré par la commission taurine de Dax pour commémorer le vingtième anniversaire de son alternative prise dans ses mêmes arènes salua le premier de la tarde par capoteo correct. Après un tiers de piques discret, le Jandilla se montra encasté et dangereux dans la flanelle. Urdiales le torea à mi-hauteur pour un trasteo de correcte facture avant une série de redondos de belle note. Il en termina avec la vie publique du Jandilla d’une bonne épée.

Le cuarto fut admirablement salué par véroniques et la demie. Bon tiers de piques administré par Manuel Burgos durant lequel le Jandilla fit preuve de caste. Urdiales dessina une faena de belle facture joliment initiée par doblones et molinete au parfum antique. Urdiales toréa magnifiquement de la main droite, côté privilégié tout au long de son trasteo qui résulta abouti et bien mené. A gauche le Jandilla se montra orienté et moins propice au bon toreo. Un avis retentit avant grande entière trasera qui fit rouler le fauve. Oreille

Sebastien Castella, débuta avec un astado qui vista le callejon avant de recevoir deux rations de fer sans grand style. Le Jandilla se montra en bon collaborateur dans le dernier tiers, ce qui permit à Castella de le consentir parfaitement sur les deux rives avec une prédominante pour la corne droite. Labeur de belle note qui connecta d’emblée avec les tendidos. Epée en main, le bitérrois se montra efficace en portant une estocade tombée qui libéra deux pavillons.

Le quinto ne sortait pas du même tonneau. D’abord il se montra violent et manso face au lancier avant d’arriver réservé et violent dans la flanelle d’un Castella, qui fit front avec tout son savoir et son métier. Faena technique et valeureuse à défaut d’être brillante. Epée trasera.

Toñete débutait dans ses arènes dacquoises face à un opposant manquant de race et de forces, et qui perdit les mains à de nombreuses reprises. Faena sans grand attrait conclue par entière et descabello.

L’ultime était un jabonero qui ne s’employa pas dans le matelas à deux reprises. Muleta en main, le madrilène tira profit des quelques bonnes charges du cornu en début de faena. Faena correcte mais sans echos sur les travées.

2250

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close
vel, luctus justo mattis id, tristique Praesent venenatis non nunc fringilla