Entretien avec EL ADOURENO… “tous les efforts ont une récompense”

Entretien avec EL ADOURENO… “tous les efforts ont une récompense”

Generic selectors
Correspondances exactes uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Rechercher dans les articles
Rechercher dans les pages

Entretien avec EL ADOURENO… “tous les efforts ont une récompense”

0

TORIL TV : Bonjour Yanis, tu te présenteras pour la première fois en tant que novillero avec picadors dans le sud-est dimanche, pourrais-tu te présenter aux aficionados qui ne te connaitraient pas ?

EL ADOURENO : Bonjour oui cela sera ma présentation dans le sud-est, mais surtout cela sera ma présentation en France. Je suis un novillero de 20 ans qui veut être figura del toreo et qui va tout faire pour y arriver.

TTV : Pourrais-tu nous expliquer ton parcours jusqu’ici ?

EA : J’ai torée beaucoup de non piqué en France en 2013 et 2014. En 2015 cela a était une année sans toro pour moi et je suis revenue dans les ruedo en 2016.

TTV : Tu as réalisé une temporada 2017 de très haut niveau, t’attendais-tu à une telle accélération de ta carrière ?

EA : Oui cela a était une grande temporada 2017 et non je ne pensais pas me voir sur le podium de l’escalafon aussi vite, mais cela prouve que tous les efforts ont une récompense.

TTV : Quel fut pour toi le meilleur souvenir de cette saison écoulée, et au contraire le pire ?

EA : Le meilleur moment pour moi est la tarde de Arnedo avec le zapato de oro à la clef, et je pense qu’il n’y pas eu de pire moment mais juste des moments plus difficiles et je retiendrais une novillada a Escalona très forte et très difficile.

TTV : Quels sont les points sur lesquels tu penses avoir fait le plus de progrès dernièrement et ceux qui pourraient te faire encore défaut ?

EA : J’ai fait le plus de progrès sur la globalité de mon toreo et en fin de temporada 2017 j’étais vraiment à l’aise dans mon toreo. Après il reste toujours à travailler donc il faut que je travaille encore dans tous les domaines.

TTV : Comment définirais-tu ton toreo ?

EA : Je pense que je suis un torero pur.

TTV : Comment se compose une journée typique d’entrainement pour El Adoureno ? As-tu eu cet hiver l’occasion de te tester devant du bétail régulièrement ?

EA : Une journée d’entraînement pour El Adoureño commence le matin à 9h à la salle de sport où je fais une heure de vélo avec un coach et après je travaille les parties haute et basse du corps. Et l’après-midi toreo de salon, en été je remplace le vélo par de la course à pied.

Oui j’ai eu la chance de pouvoir beaucoup tienter et tuer une dizaine de toros. Cela aide beaucoup pour ne pas perdre le rythme.

TTV : Dans quel état d’esprit te sens-tu à l’aube de cette temporada qui débute ?

EA : Je me sens bien, je me suis entraîné sérieusement tout l’hiver pour être prêt pour cette temporada et comme on dit le travail paye.

TTV : Les novillos seront de divers encastes à Arles, quels sont justement les encastes avec lesquels tu te sens le plus a gusto et ceux qui te coutent le plus ?

EA : Je n’ai pas d’encaste préféré, il y a des toro intéressant dans tous les encastes après c’est aux ganaderos d’arriver à faire les mélanges nécessaires pour que cela sorte intéressant en piste.

TTBV : J’imagine qu’au vu de la saison que tu as réalisé en 2017, le téléphone a dû sonner souvent cet hiver. De quoi sera faite la temporada 2018 ?

EA : Cela sera une temporada de confirmation pour moi avec beaucoup de rendez-vous important.

TTV : Récemment, a était annoncée ton alternative, le 9 septembre prochain dans les arènes de Dax, avec un cartel de luxe. Tu vis un rêve non ? Penses-tu déjà beaucoup à cette date ?

EA : Oui j’ai vu que cela avait était annoncé, mais je préfère attendre l’annonce officielle des cartels de Dax pour en parler, mais il n’y a pas de fumée sans feu….

TTV : Comment pourrais-tu définir le monde du toro à l’heure actuelle ? Le sens-tu en danger comme beaucoup le prétendent ?

EA : Le monde du toro vit une période difficile surtout en Espagne parce qu’il y a très peu de monde sur les gradins, mais je suis persuadé qu’avec un peu de temps cela se remplira de plus en plus. Bien sûr que je pense qu’il y a un danger déjà parce que les gradins se vide et ensuite avec les antis corridas cela deviens de plus en plus difficile aussi.

TTV : Penses-tu qu’il y a des choses ou des mentalités à changer ?

EA : Des choses à changer, il y en aura toujours comme dans tous les domaines, après c’est un milieu délicat et ce n’est pas facile de changer les choses.

TTV : Tu te souviens de ton premier spectacle tauromachique ?

EA : Oui mon premier spectacle était une becerrada à Mont-de-Marsan, j’avais 10 ans.

TTV : En dehors des toros, quelles sont tes centres d’intérêts ?

EA : En dehors de la tauromachie, je n’ai pas vraiment d’autres centres d’intérêts, je vis comme un torero et je ne pense qu’au toro.

TTV : Merci beaucoup Yanis et muchissima suerte pour cette belle saison qui t’attends.

EA : Merci beaucoup à vous. A très vite

Propos recueillis par Pierrick Charmasson pour toriltv.com

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
et, Aliquam dolor at justo ante. ipsum Donec ut porta. vulputate,