Home ACTUALITES FERIA - FIESTA FERIA ARLES PÂQUES Corrida de rejon. Puerta Grande pour Diego Ventura et Leonardo Hernandez. Bon lot de San Pelayo
FERIA ARLES PÂQUES Corrida de rejon. Puerta Grande pour Diego Ventura et Leonardo Hernandez. Bon lot de San Pelayo

FERIA ARLES PÂQUES Corrida de rejon. Puerta Grande pour Diego Ventura et Leonardo Hernandez. Bon lot de San Pelayo

1.79K
0

DIRECT compte rendu /// Corrida de Rejon matinale (02/04/2018) – FERIA ARLES PÂQUES 2018

3/4 d’entrée . Ciel voilé.

ANDY CARTAGENA construit une faena aux forceps face à un San Pelayo aux charges violentes. Le natif de Benidorm se mettra en évidence sur la pose des banderilles courtes. Rejon de muerte entier après un échec. Descabello. Ovation

Face au quatrième peu mobile Andy Cartagena ne fera décoller sa prestation que par intermittence ce qui résulte à un contenu mi figue mi raisin. Entière longue d’effet et échecs successifs au descabello. Division d’opinions.

DIEGO VENTURA met d’entrée l’amphithéâtre en ébullition par son entrega et son sens de la lidia face à un toro loin d’être idéal dès l’entame. Le natif de La Puebla passe la surmultipliée avec les banderilles offrant un récital et concluant par la pose des courtes al violin. Entière après pinchazo qui libère deux oreilles.

Avec le quinto au demeurant le meilleur de l’envoi Diego va une nouvelle fois nous offrir une véritable demonstration. De la haute voltige associée à un sens de la lidia hors norme. L’andalou profitant des charges noble du San Pelayo pour mettre le feu dans les tribunes lors d’une paire avec Dollar sans bride mais non sans une classe extraordinaire. Mise à mort parfaite qui libère les deux oreilles et la queue unanimement réclamées. PHENOMENAL

LEONARDO HERNANDEZ. Plus classique que ces compagnons de cartel, n’en demeure pas moins d’un très haut niveau technique. La faena prend son envol lors de la pose des banderilles courtes mais suscite moins d’enthousiasme sur les travées. Entière après un échec. Salut au tiers

Avec l’ultime, haut et lourd, Léo parvient à connecter au fil des minutes notamment sur un paire de banderilles très serrée avant de poser les courtes devant un public enthousiaste mais bien moins conquis que précédemment. Entière tendida efficace qui libère deux pavillons. Le deuxième un poils généreux.

Salut du mayoral qui sort à hombros.

1793

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aliquam lectus dictum nec felis mi, id libero