Gonzalo Caballero : “J’ai pensé à tout abandonner… Mais, je reviendrai plus fort”

Gonzalo Caballero : “J’ai pensé à tout abandonner… Mais, je reviendrai plus fort”

Gonzalo Caballero : “J’ai pensé à tout abandonner… Mais, je reviendrai plus fort”

1.61K
0

Gonzalo Caballero : “J’ai pensé à tout abandonner… Mais, je reviendrai plus fort”

Le torero madrilène parle pour la première fois après son grave accident qu’il a subi le 12 octobre dernier à Las Ventas. Il a reçu cette semaine le feu vert de l’hôpital :

Ce soir, je n’ai pas pu dormir parce que je voulais que ce moment arrive. Mon sentiment est une grande gratitude. Je rends grâce à Dieu et à la Vierge pour pouvoir être ici”

 Caballero est apparu avec Máximo García Padrós, chirurgien en chef de Las Ventas, Claudio Gandarias, chef de l’unité de chirurgie vasculaire, Marisa de Teresa, chef de l’Unité des soins intensifs, et Miguel Abellán, directeur général du Centre des affaires taurines de la Communauté de Madrid.

Je suis aussi éternellement reconnaissant au Dr Gandarias et Padros, chaque pas que je fais à partir de maintenant, c’est grâce à vous. Merci, Marisa, pour ce sourire chaque matin. La vie m’a donné un frère aîné, Miguel Abellán, qui chaque jour a été à mes côtés”.

“J’ai demandé qu’on dise à ma mère que je l’aimais, que je sentais ma vie partir”.

“Le 15 octobre, je me suis mis à pleurer parce que j’avais perdu. Je me sentais vaincu par ce taureau de Valdefresno. J’ai pensé à tout abandonner. Les gens autour de moi ont commencé à m’encourager. C’est là que j’ai réalisé que la vie est faite de chute et de réveil, d’apprentissage, j’ai commencé à rêver le soir, de ma réapparition. J’ai réalisé la merveilleuse profession que j’ai. J’ai senti que j’avais rendu digne le toro. Rafa Garrido est la personne la plus pure et la plus authentique que j’ai jamais rencontrée dans le monde du taureau. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de gens qui attendent mon retour, maintenant j’ai une longue convalescence. Je vais tout donner pour revenir l’année prochaine, maintenant je dois gagner un grand nombre de batailles”

“Merci à tous ceux qui ont été à mes côtés, amis, famille, équipe médicale… Et merci à la vie de m’avoir donné une seconde chance”.

“Je reviendrai plus fort”.

SUERTE GONZALO

1614

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close
tempus elit. leo. commodo massa elementum id, amet,