Home CHRONIQUES LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – La serviette du Juli
LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – La serviette du Juli

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – La serviette du Juli

413
0

LA CHRONIQUE DE DANY COEUR – La serviette du Juli

En passant par les arènes de Séville, j’ai entendu un bruit.
Oh pas un appel de toros, non juste comme un petit bruit, du genre qui ne veut pas se faire remarquer mais qui insiste tout de même…
Je me suis retournée, il n’y avait que moi, le sable et les murs jaunes.
Et pourtant le bruit insistait, insistait.
C’était comme un sanglot.
Et d’un coup, presque invisible, j’ai aperçu une serviette blanche.
Vous savez le genre de celles que les mozos tendent aux toreros.
Oui c’était bien ça.
La pauvre, elle n’était plus très belle.
Elle me disait, ramène moi dans ton sud.
Alors je l’ai frottée contre ma joue et j’ai reconnu…
L’odeur de Julian.
Il pleuvait tellement ce 27 avril qu’il lui en a fallu plusieurs ce jour-là pour se rendre présentable aux Domingo Hernandez.
Et puis Séville sous la pluie, quelle tristesse!
Depuis cinq mois elle attendait que quelqu’un s’intéresse à elle.
Je l’ai donc mise dans ma valise.
Depuis elle trempe dans ma meilleure des lessives, les paillettes de savon de Marseille que rien que tu prononces leur nom, déjà le soleil arrive.
Voilà, je lui ai fait le serment de la porter au Juli, pour la Goyesque en Arles samedi prochain.
Je connais bien Julian, c’est un bon garçon, il sait avoir de la reconnaissance.
Je suis certaine qu’il appréciera.

Bon, sur l’ourlet inférieur, je vais tout de même broder mon numéro de téléphone.
Des fois qu’il veuille me remercier personnellement…..

Photo Ilhem

413

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eleifend Aliquam pulvinar fringilla Nullam ultricies adipiscing id, ut