L’appel à la mobilisation de la Fédération

L’appel à la mobilisation de la Fédération

L’appel à la mobilisation de la Fédération

5.47K
0

L’APPEL À LA MOBILISATION DE LA FÉDÉRATION

 

Alors qu’elle est en bord de précipice, menacée par la perte de son agrément délivré par le Ministère des Sports, le 10 octobre 1975, la reconnaissant comme sport à part entière, la Fédération Française de la Course Camarguaise lance un cri d’alarme à ses licenciés.

C’est en 2014 que le Ministère s’intéresse de près à une nouvelle politique de féminisation des fédérations sportives, faisant naitre la loi n° 2014-873 du 4 août 2014, et notamment l’article 63, stipulant l’égalité réelle entre les femmes et les hommes dans les représentations au sein des instances dirigeantes des fédérations. À ce sujet, la Fédération Française de la Course Camarguaise est assujettie à une représentation minimale de 25% de chacun des deux sexes, ce qui n’était pas le cas.

Après un premier rappel à la loi en 2016, puis en 2018, un courrier reçu au mois de mars pose un ultimatum à la FFCC : si les statuts ne deviennent pas conformes à la loi d’ici le 30 juin 2019, l’agrément peut lui être retiré. Jean-Marc Soulas, à la tête de la fédération depuis tout juste 14 mois, obtient, avec beaucoup de tolérance, la reprogrammation de cette date butoir au 31 décembre 2019, laissant un peu plus de temps à l’institution pour mettre en place les modifications nécessaires. Dès lors, six messieurs se sont retirés du comité directeur, un geste dont est reconnaissant le président. A leur place, des femmes de différents horizons, mais bien implantées en bouvine. Si le bureau est désormais en conformité, tout ne s’arrête pas là. Il est maintenant nécessaire que l’assemblée générale soit convoquée afin que les statuts soient modifiés, le Ministère attendant de pied ferme les délibérations de l’assemblée générale et la liste des membres élus au sein du comité directeur.

 

Ainsi, le vendredi 18 octobre 2019 à 18h30 aura lieu une assemblée générale extraordinaire à la salle polyvalente de Saint-Gilles. TOUS LES LICENCIÉS sont conviés à venir exprimer leur voix concernant l’adoption des 25% de femmes dans le comité directeur de la FFCC. Ce vote, qui aura lieu seulement si le quorum est atteint (nombre de membres présents supérieur à la moitié des membres en exercice), est absolument NÉCESSAIRE pour pouvoir modifier les statuts, et ainsi rentrer en adéquation avec les exigences du Ministère des Sports. Le 3 novembre, une nouvelle assemblée générale ordinaire viendra coopter la nouvelle équipe avec les dames élues.

 

Il suffit simplement de mesurer les conséquences de la perte de l’agrément du Ministère. Il s’agit tout d’abord d’une crédibilité, dont la FFCC ne peut se passer, auprès des collectivités locales qui voient en celle-ci, la confiance du Ministère des Sports. De ce fait, il s’agirait de la perte de présences, et de moyens financiers colossaux ! La FFCC est un secteur d’État pour les collectivités qui favorisent, entre autres, la réalisation des courses nommées « Promesses de Taureaux », un tremplin pour les manadiers, les écoles taurines et bien sûr dans tout ça, pour la course camarguaise. C’est également maintenir et continuer un travail fait par l’ensemble des présidents précédents et par toutes les équipes fédérales s’étant succédées. Alors, que veut-on de cette fédération ? Les licenciés se doivent de se sentir concernés, et prendre cette responsabilité sans quoi, un agrément de luxe se veut être en péril. Il en va de l’avenir de la course camarguaise.

*photographie Norbert Gauthier

 

5474

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close
commodo sed Praesent libero efficitur. Donec ultricies lectus Donec vulputate,