L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AEFTC – Le compte-rendu

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AEFTC – Le compte-rendu

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AEFTC – Le compte-rendu

82
0

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’AEFTC – Le compte-rendu par Angélique Marignan

Samedi 13 avril, les Eleveurs Français de Toros de Combat se retrouvaient au domaine du Vieux Sulauze à Miramas, chez les ganaderos Juliette et Christophe Fano. Le président Patrick Laugier (Las Dos Hermanas / Piedras Rojas), qui menait la séance, s’est tout d’abord félicité du nombre d’éleveurs présents pour cette assemblée générale annuelle. L’occasion de rappeler l’importance de solidarité entre tous, mais également ré-évoquer l’idée de « quota » à mettre en place auprès des impresario, favorisant le travail des éléments français. Gilles Vangelisti, de la ganaderia San Sebastian, rappelait l’intérêt des démarches à entreprendre auprès des directeurs d’arènes, qui ont engendré des résultats significatifs par le passé. L’idée de se déplacer à plusieurs pour être pris en considération de façon plus forte fut soulignée par Patric Laugier. Pierre-Henry Callet (Ganaderia Malaga) demandait que cela soit fait dans un cadre formel, et Juliette Fano d’appuyer cette nécessité de structurer une défense avec des stratégies de communication, sujet à traiter lors du prochain conseil d’administration. Alain Dervieux, représentant l’Union des Villes Taurines Françaises, convie les éleveurs à venir faire entendre leur voix à l’unisson.

Le bilan financier est ensuite adopté à l’unanimité tandis que les statistiques de l’année 2018 se révélaient : 100% des novillos sin caballo lidiés dans le Sud Est, et une grande partie des novilladas avec picadors, étaient issus de l’AEFTC. Pourtant, dans le Sud-Ouest, il est encore nécessaire de développer cette ascension qui demeure toujours en baisse pour les corridas organisées en France.

En 2019, l’AEFTC affiche un grand nombre de projets : le Club Toros de France que l’on peut retrouver sur leur site internet (www.toros-de-france.com), la distribution du livre des ganaderias françaises, la promotion de l’affiche avec l’ensemble des fers de l’AEFTC, le soutien financier de l’ACCM pour des novilladas sans picadors et la présentation d’un film, « Al Campo », produit dernièrement.

Loïc Auzolle et Marie Pilès étaient venus parler de Toril TV et des avantages associés en termes de communication et de partenariat avec les élevages de l’AEFTC : des espaces dédiés pour une plus grande mise en valeur du patrimoine français. Une proposition qui enchanta l’association.

L’approbation du règlement technique, et l’élection du tiers sortant du conseil d’administration, précédaient les questions diverses et Juliette Fano de conclure positivement ce rassemblement en rappelant qu’il n’existe que des solutions et non des problèmes.

Une tienta avec le novillero Tibo Garcia était ensuite proposée, avant que l’apéritif et le repas n’enthousiasment les invités sur le magnifique domaine du Vieux Sulauze.

82

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Praesent dolor. mattis ultricies nunc venenatis quis, ipsum tristique tempus