LES SAINTES MARIES DE LA MER (10-08-2019) Triomphe bleu blanc rouge. CASTELLA gracie Destocado des frères Gallon. La terna a hombros

LES SAINTES MARIES DE LA MER (10-08-2019) Triomphe bleu blanc rouge. CASTELLA gracie Destocado des frères Gallon. La terna a hombros

LES SAINTES MARIES DE LA MER (10-08-2019) Triomphe bleu blanc rouge. CASTELLA gracie Destocado des frères Gallon. La terna a hombros

5.93K
0

Arènes des Saintes Maries de la Mer. Corrida Provençale. Plein. 6 Toros de Gallon, Blohorn, Margé, Cuille, Piedras Rojas et Los Galos et un sobrero de Cuille. 

SEBASTIAN CASTELLA: deux oreilles et la queue symboliques et deux oreilles

THOMAS JOUBERT: oreille et oreille 

JUAN LEAL: oreille et deux oreilles 

Sébastien Castella débute par un capoteo précieux face à un bel exemplaire de Gallon (490kg) qui prend une pique. Quite sublime à charge du biterrois. Brindis à Hadrien Poujol avant faena somptueusement menée face à un  toro à la noblesse infinie. Dans la muleta d’un Castella pléthorique, Destocado va s’y montrer fixe et brave. Sur les deux rives le maestro de Béziers va instrumenter un véritable faenon, misant sur le temple et la douceur face à un toro qui ne refusait aucun cite, chargeant avec une grande noblesse au moindre « vuelo ». Trasteo long et riche d’échanges tous aussi somptueux les uns que les autres. Après bruyante manifestation d’une partie du respectable, le président sortit le mouchoir orange synonyme d’indulto.

Réception soignée devant le Cuillé (510kg) qui fut invité à combattre avec le lancier en un seul assaut. Saluts de Rafael Viotti après un bon tiers de banderilles. Castella offrit son combat au respectable et signa une faena d’intensité inégale bien débutée de la droite. Au centre le maestro biterrois dessina trois séries droitières d’école avant passage gaucher moins intense. Deuxième tiers de faena en mode encimista avec une haute maitrise des terrains. Final par manoletinas avant de loger une entière foudroyante. Deux oreilles

Thomas Joubert alla accueillir le Blohorn(520kg) à porta gayola puis signa deux largas afaroladas de rodillas avant de se faire accrocher violemment sans mal apparent. Batacazo sur la seule et unique rencontre avec la cavalerie avant quite par tafalleras en demi teinte. Début de faena par statuaires au centre.  Face à un toro compliqué et violent, Thomas Joubert va livrer un véritable combat, se montrant courageux et incisif face aux charges brutales du fauve. Il signa les meilleurs échanges sur la rive droite puis termina son labeur de la gauche près des tablas avant de loger une entière droite un peu en arrière. Oreille après forte pétition.

Thomas s’en alla à nouveau cueillir le quinto de Piedras Rojas (490kg) à porta gayola. Une seule rencontre avec la cavalerie. Quite par gaoneras accidenté, Thomas chutant devant le cornu sans conséquences, avant de se reprendre pour deux nouvelles gaoneras. Thomas exposa son envie par une entame genoux en terra qui vira au drame. Le torero fut projeter dans les airs telle une poupée de chiffon pendant de longues secondes. Thomas se reprit et livra un trasteo sublimé de part sa sincérité. L’arlésien, de la droite soigna la geste par un toreo vertical et profond. Du changement de main vinrent de pures naturelles, finement ciselées. Thomas prend beaucoup de risques, trop pour certains, au détriment de la vérité qu’il distribue, ce qui rend son labeur inégal en intensité. A droite il templa les derechazos puis a gauche signa quelques naturelles de catégorie .Comment comprendre que ce pedazo  de torero n’en est qu’à sa troisième course de la saison. Demi lame avant grand coup de descabello. Oreille

Juan Leal réceptionna le Margé (500kg) par un bon jeu de cape. Une seule rencontre avec la pièce montée, pour une ration de fer mal exécutée. Juan Leal brinda au public une faena débutée par passes cambiadas au centre avant de signer deux séries droitières de bonne facture. Face à un toro manquant de race, l’arlesien du opter pour un combat dans un terrain réduit faisant valoir ses ganas et sa bonne forme actuelle. Final par le bas avant de loger une entière droite et en arrière. Oreille

L’ultime, de Los Galos se brisa une corne en frappant contre un burladero et fut remplacé par un sobrero de Cuille (480kg) piqué une seule fois. Saluts des banderilleros Marco Leal et Manolo de los Reyes. Brindis à Sébastien Castella. Trasteo débuté en grande pompe les genoux rivés dans le sable pour les premières émotions. Par le suite le protégé du duo Guerra-Berho va signer un véritable arimon face à un toro noble mais juste de forces. Le torero arlésien va littéralement embraser le cirque en toréant dans un mouchoir de poche. Conclusion par entière en s’engageant franchement. Deux oreilles après pétition majoritaire.

5926

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close