MADRID (14-05-2019) Une première en demi-teinte.

MADRID (14-05-2019) Une première en demi-teinte.

MADRID (14-05-2019) Une première en demi-teinte.

897
0

Plaza de Toros de Las Ventas. Feria de San Isidro. 2/3 d’arènes. 6 toros de La Quinta.

RUBEN PINAR: silence et saluts

JAVIER CORTES: saluts et silence après avis

THOMAS DUFAU: silence après avis et silence

Ruben Pinar ouvrait cette San Isidro 2019 devant Malastardes (588kg) un cinqueño qui ne s’employa pas sous le fer. Le torero d’Albacete se montra professionnel face à un manso de peu de race et court dans ses charges. Quelques derechazos méritoires avant estocade basse au deuxième essai.

Face au cuarto, Jinete (552kg) l’albaceteño resta inédit avec la percale face à un manso qui ne se montra guère brillant sous le fer. Dans la flanelle le La Quinta s’y montra noble et brave permettant à Pinar de soigner les derechazos dès l’inicio de faena puis en quatre séries au bon tracé, doux et torero. Le passage gaucher fit baisser la note en dépit d’une poignée de bonnes naturelles. Tentative de recibir avortée avant entière.

Javier Cortes salua correctement un imposant cardeño nommé Bailaor (611kg) qui se montra plus tard discret sous le fer. Le torero madrilène signa face à un toro qui humiliait sans réelle classe, trois séries de naturelles au joli tracé, données avec temple et sécurité. Peu ou pas grand chose d’exploitable sur le piton opposé, laissant l’œuvre méritoire et valeureuse mais inaboutie.

Le quinto, Fogoso (575kg) applaudit à sa sortie fut correctement capté avec la percale avant d’offrir un bon tiers de piques, renversant la pièce montée lors du premier voyage puis en prenant deux autres rations de fer, la seconde avec alegria en partant de plus loin. Belle prestation du lancier, Juan Francisco Peña chaleureusement applaudit. Muleta en main, Cortes débuta par trois grandes séries droitières de belle facture, allongeant la charge du cornu et soignant le geste. Le La Quinta se mit ensuite sur la reserve, chargeant à mi-hauteur sans classe ni bravoure. Passage gaucher de peu d’impact. Demi lame au deuxième voyage avant d’user du descabello.

Thomas Dufau salua a porta gayola Coronel (556kg) impressionnant par son trapio qui fut mal piqué en deux rencontres lors desquelles le cornu ne s’employa guère. Le torero montois fut ensuite valeureux sur les deux bords face à un toro mobile mais qui chargeait sans classe ni race. Le français tira meilleur parti du La Quinta sur la rive droite. Estocade au troisième essai.

L’ultime, Ramonero (637kg) rencontra deux fois le groupe équestre sans grand style. Le montois se montra volontaire face à un toro soso, de peu de charge et qui ne transmettait aucune émotion dans ses charges. Valeureux sur les deux rives mais le trasteo du français demeura inédit d’impact. Entière qui fit rouler le fauve.

 

 

897

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close