NÎMES (10-06-2019) Clôture sans éclats

NÎMES (10-06-2019) Clôture sans éclats

NÎMES (10-06-2019) Clôture sans éclats

1.04K
0

Arènes de Nîmes. 3/4 d’entrée. 6 Toros de Victorino Martin et 1 sobrero (2bis) de El Torero.

OCTAVIO CHACON: ovation et vuelta 

RUBEN PINAR: silence et saluts 

PEPE MORAL: silence et sifflets 

Octavio Chacón salue le premier de la tarde Mecedor (535kg) par quelques bons lances de capote avant deux piques sans émotions. Quite par delantales et la demi de Ruben Pinar. Brindis au public d’une faena bien structurée et compacte, le gatidano signant d’excellentes séries de la droite. Toro noble et suave sur cette rive, bien que chargeant à mi hauteur. S’en suivent deux tandas de bon son, courant la main pour offrir de la rondeur à la partition. Toro moins évident sur la rive contraire résultant logiquement sur un passage de moindre impact. Hélas une conclusion maladroite fit s’envoler tout espoir de trophée.

Le cuarto, Escobito (509kg) bien salué à sa sortie par un bon jeu de cape prit trois rations de fer, la troisième allègre depuis le centre, lancier sous le palco. Faena inégale en intensité et marqué par l’oficio du gaditano, dominateur en engagé dans un trasteo majoritairement droitier au devant d’un toro allant de mas à menos, finissant avisé. Trois quart de lame en place longue d’effet avant descabello. Pétition minoritaire non suivie d’effet.

Le second, Hebilito (518kg) dévolu à Ruben Pinar, invalide fut invité à regagner les chiqueros. Sortit en lieu et place Lancero (540kg) marqué du fer de El Torero bien salué avec la percale. Bon quite par chicuelinas du torero d’Albacete avant réplique de Pepe Moral dans le même style. Brindis à Renaud Ripart puis faena correctement débutée de la droite par le haut le long des tablas en direction du centre où le labeur du castillan ne décollera jamais face à un astado de peu de race et juste de forces. Quelques muletazos isolés, sans plus. Débâcle avec la ferraille.

Le quinto, Platafina (514kg) difficile à fixer à la cape prendra plus tard deux piques en manso et donc sans émotions, qui plus est mal piqué. Saluts pour Angel Otero et Victor Manuel Martinez auteurs de deux grandes paires. L’albaceteño brinda ensuite au respectable une faena bien entamée de la droite avant de gagner le centre pour livrer un combat à couteaux tirés face à un manso et violent qui tournait court dans la muleta d’un Pinar averti à plusieurs reprises par le jeu de tête incisif du cornu. Quelques valeureux muletazos droitiers avant de sécher une nouvelle fois avec la ferraille. Saluts

Le troisième, Manchonero (527kg) est peu piqué en deux rencontres pour la forme. Brindis à l’equipe médicale des arènes qui l’avait pris en charge après la grave blessure subit en septembre dernier. Trasteo sans éclats, le torero de Los Palacios subissant quelque peu les assauts violent du Victorino qui lui cherchait des noises. Vilaine lame  très en arrière avant rectification par quasi entière.

L’ultime, Venerado (516kg) est peu piqué lors de deux rencontres sans style. Le sevillan plia rapidement bagage, dans le doute face à cet adversaire froid et dangereux. Conclusion médiocre et pluie de sifflets.

1043

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close