NÎMES (15-09-2019) ENRIQUE PONCE coupe l’unique oreille d’une fade matinée

NÎMES (15-09-2019) ENRIQUE PONCE coupe l’unique oreille d’une fade matinée

NÎMES (15-09-2019) ENRIQUE PONCE coupe l’unique oreille d’une fade matinée

1.14K
0

Arenes de Nîmes. Feria des Vendanges. 3/4 d’arènes. 6 Toros de Victoriano del Rio plus un sobrero du même fer (3bis) correctement présentés, juste de force en majorité, manquant de caste et de présence. 

ENRIQUE PONCE: silence et oreille

PACO UREÑA: vuelta et saluts au tiers 

PABLO AGUADO: silence et silence 

Enrique Ponce fixa le premier, Orador (514kg) par quelques suaves veroniques. Deux rencontres, carioca la première et deuxième pompée. Quite de Paco Ureña par veroniques et la demie. Brindis au public avant faenita composées de quelques derechazos à la courbe soyeuse. Quasi impossible à gauche face à un toro dépourvu de forces. Entière en place et descabello.

Le cuarto, Despreciado (527kg) manso et abanto de salida poussa longuement sur la première rencontre avant seconde pour le règlement. On le sait, le maestro de Chiva à la don précieux de transformer les orties en tulipes. Ponce fit usage de ce don inné pour renverser la vapeur et livrer un récital sur les deux rives déclenchant immédiatement la musique elle aussi d’un haut niveau. Ponce livre de sublime muletazos droitiers alliant profondeur et volupté avant d’aligner une demi douzaine de naturelles de grande note. Conclusion par entière longue d’effet. Oreille après pétition majoritaire.

Brillante entame cape en mains pour Paco Ureña devant Jilguero (537kg). Première pique prise en poussant sur dix mètres puis seconde rencontre moins brillante, sortant seul les deux fois. Le murciano dédia au public une faena qui prit son rythme de croisière après deux tandas gauchère de qualité. Rythme que ne possédait le quadrupède, noble mais décasté. De la gauche, Ureña trois séries de naturelles remarquables de vérité, pures et profondes. Retour droitier pour quelques échanges valables avant d’exposer un toreo de vérité par trois naturelles compas ouvert. Entière en place efficace. Pétition d’oreille non suivie d’effet. Vuelta

Pablo Aguado resta inédit au capote devant Cantaor (528kg) avant de bâcler la mise en suerte, pour une pique bâclée elle aussi avant que le mouchoir vert ne tombe pour invalidité du cornu.   

Le sevillan ne brilla guère plus avec la percale face au sobrero Encaminado (532kg). Deux rencontres avec la pièce montée, la deuxième illusoire. Muleta en main, Aguado eut à composer avec un astado juste de forces et violent auteur de quelques extraños déstabilisants. L’andalou signa une série notable de la droite et quelques muletazos notables.

Sans plus. Mort en trois temps par entière tendida et quelques coups de descabello dans un total détachement qui entraîna une division d’opinion.

1144

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close
venenatis Donec libero facilisis suscipit ipsum pulvinar