SAINT GILLES (24-08-2019) CARLOS OLSINA sort par la Grande Porte

SAINT GILLES (24-08-2019) CARLOS OLSINA sort par la Grande Porte

SAINT GILLES (24-08-2019) CARLOS OLSINA sort par la Grande Porte

1.07K
0

Arènes Emile Bilhau de Saint-Gilles. Feria de la Pêche et de l’Abricot. Demi arène. 3 novillos de Malaga(Callet) et 3 du Grand Badon(Cuillé) , correctement présentés, supérieurs en tamaño les trois de Malaga.

Vuelta al ruedo posthume pour cinquième novillo, numéro 1, né en janvier 2016.

MAXIME SOLERA: vuelta et oreille

CARLOS OLSINA: oreille et oreille

EL RAFI: oreille et silence

Maxime Solera reçoit le premier utrero de l’après midi, de Cuille par larga afarolada de rodillas puis bon capoteo rematé par farol. Deux poussées quelconques dans le matelas où le Cuille sera peu piqué. À la surprise générale Maxime va prendre les bâtonnets pour trois paires de bonne note, la deuxième en se faisant accrocher sans mal apparent. Maxime débuta une faena majoritairement droitière par deux bonnes tandas. Le Cuille se montre violent par moment, tardo et sans grande caste. Sur la rive gauche, le fosséen tente de faire charger le fauve à mi hauteur lui arrachant deux naturelles de belle note. Retour à droite pour une fin de trasteo un poil brouillon et manquant d’émotion, Maxime se faisant désarmer en bout de route. Final près des pitons avant pinchazo puis entière tendida. Vuelta

Le quatrième, de Malaga, possède un gabarit de toro. Maxime le reçoit prudemment au capote, lidiant l’utrero par fuera. Tiers de piques sans grand style avant quite par tafalleras à charge de Carlos Olsina. Le fosséen va livrer un véritable combat, courageux et vaillant face à un novillo qui lui cherchait des noises. Maxime donna de la droite quelques tandas d’un engagement total faisant valoir son entrega face à un opposant qui arrêtait ses charges à mi-chemin et jouait sérieusement de ses bois. Passage à gauche à couteaux tirés, le Callet sautant littéralement au visage du torero. Maxime se fit cueillir violemment avant d’en finir par entière tendida après  pinchazo. Oreille de poids.

Carlos Olsina salua correctement le second, de Cuillé avant une seule rencontre mal administrée par le lancier de service. Brindée au public la faena du biterrois connue un excellent début droitier avec deux séries bien menées, avec douceur et calme, qui firent jouer la musique. Le passage gaucher fut de moindre qualité et conditionna la fin de faena, face à un novillo noble mais juste de forces. Retour à droite pour un final d’inégale intensité, Charles se faisant accroché le leurre plusieurs fois au milieu d’autre muletazos beaucoup plus méritoires. Demi lame efficace et oreille généreuse.

Le quinto, applaudit pour son format généreux fut correctement salué avec la percale avant une unique rencontre avec le groupe équestre pour une pique trasera. Muleta en main Carlos va donner de la rondeur en début de trasteo face à un astado allant crescendo dans ses charges, révélant un bon fond de race. Les passages gaucher furent les meilleures séquences de la faena avant que les choses ne se gâtent pour Charles qui se fit prendre violemment par deux fois. Dernière tanda valeureuse avant bajonazo. Vuelta al ruedo au novillo et oreilles généreusement octroyées.

El Rafi salua brillamment le troisième avec un bon capoteo par veroniques, chicuelinas et revolera. Une seule rencontre trasera avant tiers de banderilles désordonné. Brindis au public d’une faena d’intensité constante, compte tenue du bon jeu offert par un Cuillé avec de la caste et du moteur. Le nîmois signe un labeur ambidextre de belle facture, culminant sur la rive gauche en deuxième partie de trasteo. Rafi distille une demi douzaine de naturelles au cachet relevé avant de conclure par entière après mete y saca. Oreille

Le sixième est reçu par capoteo d’abord prudent , le Rafi donnant par la suite trois véroniques de belle note. Deux piques traseras entrecoupées d’un quite par chicuelinas. Face à un novillo encasté et exigeant le nîmois débuta bien de la droite, soignant le geste et la posture pour une entame prometteuse avant d’être spectaculairement soulevé. La suite va s’avérer compliquée face à ce novillo encasté et puissant. Rafi moins en confiance va ensuite sécher avec les aciers, pinchant plusieurs fois avant entière. Novillo applaudit à l’arrastre.

1067

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close
sem, tempus Praesent Aenean quis nunc libero felis mi, venenatis,