SEVILLE (12-05-2019) Final sans éclats. Deux ovations pour OCTAVIO CHACON

SEVILLE (12-05-2019) Final sans éclats. Deux ovations pour OCTAVIO CHACON

SEVILLE (12-05-2019) Final sans éclats. Deux ovations pour OCTAVIO CHACON

588
0

Plaza de Toros de la Real Maestranza de Caballeria de Seville. 3/4 d’entrée. 6 toros de Miura

SEBASTIEN CASTELLA: silence et silence

OCTAVIO CHACON: ovation et ovation

PEPE MORAL: silence

Sebastien Castella salua le premier Miura de sa carrière , nommé Navajita (583kg) par véroniques avant deux piques avec une belle arrancada sur le premier voyage. Quite à charge d’Octavio Chacon avant deux paires de banderilles notables de Rafael Viotti. Avec la flanelle le bitterois sembla peu à l’aise face à un toro à la charge réduite et violent. Castella signa quelques naturelles isolées correctes. 3/4 de lame pour occire le fauve.

Le cuarto, Raton (670kg) au trapio impressionnant fut correctement salué par véroniques en se ployant. Deux piques bien administrées par Juan Melgar. Saluts de Jose Chacon après deux bonnes paires. Début de faena le long des tablas avec joli remate final. La suite ne sera guère lumineuse pour le torero de Béziers qui avait face à lui un toro de peu de charge et race. Quelques vaines tentatives sur les deux bords.

Octavio Chacon fut brillant avec la percale devant Volador (619kg) qui prit trois piques, la première en y allant seul avant d’être bien entreprit par Juan Francisco Peña. Quite de Moral avant réplique subtile du gatidano. Chacon signa une faena majoritairement droitière de belle facture, avec ce sens de la lidia inné et un recours technique important avant de pouvoir dessiner plusieurs muletazos à la fois doux et engagés. Final à couteaux tirés avant atravesada après pinchazo puis quatre descabellos.

Belle réception capotera par douces véroniques et la demie devant le quinto Abejorro (655kg). Chacon montra avec la flanelle beaucoup d’entrega et d’oficio, donnant de la distance pour donner de bon derechazos devant un cornu qui se défendait avec genio. Impossible à gauche. Estocade en place et ovation.

Face à Costurero (641kg), Pepe Moral resta inédit à la cape avant que le cornu n’aille se frotter au caparaçon en deux assauts inégaux. Faena droitière dans sa majorité, avec plusieurs muletazos au bon tracé. Rien à signaler sur la rive opposée, le Miura n’offrant que des demies charges au torero andalou. Mete y Saca puis demi lame tendida avant flopée de descabellos.

L’ultime, Escribano (611kg) fut changé pour faiblesse manifeste et remplacé par un sobrero du même fer nommé Tortolero (589kg), salué par largas afaroladas de rodillas. Face à un toro faible et de peu de race le sévillan ne put composer la figure et dû se resoudre à occire le fauve rapidement, d’une entière plate.

588

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close