SEVILLE // Les redoutables listes blanche et noire des ganaderias (Union Taurine des Abonnés et Aficionados de Séville)

SEVILLE // Les redoutables listes blanche et noire des ganaderias (Union Taurine des Abonnés et Aficionados de Séville)

SEVILLE // Les redoutables listes blanche et noire des ganaderias (Union Taurine des Abonnés et Aficionados de Séville)

1.17K
0

SEVILLE // Les redoutables listes blanche et noire des ganaderias (Union Taurine des Abonnés et Aficionados de Séville)

Liste noire (les indésirables).

  • Victoriano del Rio (1er avril) : toros sans trapio, sans forces, prévisibles, ennuyeux. Piques simulées. Le typique medio-toro.
  • Las Ramblas (8 avril) : corrida bien présentée. Pas de figuras au cartel. Toros sans classe, faibles. Piques simulées.
  • Matilla (13 avril) : décastés, anovillados. Tous boîteux. Un affront à la Fiesta et aux aficionados. Néfaste prestation du président Gabriel Fernández Rey qui, suite à un scandale dans les arènes à cause de la présentation d’un toro, a dû le renvoyer aux corrales qu’il l’avait accepté la veille lors du reconocimiento.
  • Garcigrande (16 avril) : toros dociles, pleins de bonté, obéissants, doux, soumis, délicats, dressés, respectueux, paisibles, agréables, bénévoles, serviables, vertueux, compatissants, candides, ternes, sensibles, … Etait-ce des toros bravos ?
  • Nuñez del Cuvillo (17 avril) : Petits. Pas de suerte de varas. Modèle idéal du medio-toro pour se faire-valoir, maniable. Triste fin pour un toro bravo.
  • El Pilar ((18 avril) : toros domestiques. Piques simulées. Faibles : deux toros renvoyés aux corrales. Ennui total.
  • Jandilla (19 avril) :nsos, décastés, faibles. Piques simulées. Un fracaso cette année encore.
  • Juan Pedro Domecq (24 avril) : Faibles, décastés. Certains épointés. Piques simulées. Chez Juan Pedro ras la casquette. Des animaux qui font plus peine que peur.
  • Matilla (29 septembre) : Petis. A moitié impotents. Décastés. Des moutons. Piques simulées. Seconde ration de ce fer pire que la première.

Liste blanche (ceux qu’on veut bien revoir). 

  • Torrestrella (11 avril) : mal présentés pour la moitié (2°, 3° et 4°), sans le physique requis pour une plaza de première catégorie. Mieux les trois autres. Justes de forces. Ce fer, malgré la présentation lors de cette feria, mérite un vote de confiance par la ligne encastée des dernières temporadas.
  • La Palmosilla (12 avril) : toros bien présentés. Piques simulées. Encastés dans la muleta et du goût des aficionados. Bons les 2°, 3°, 4° et 5°, à lidier le 6°. Nous attendons plus de forces.
  • Victorino Martin (14 avril) : dérive descendante de ce fer emblématique. Plus de faiblesse. Sans véritable entrega aux piques d’où une suerte simulée. On lui conserve encore du crédit mais la patience de l’aficionado a des limites. Nous voulons l’alchimie de Victorino père.
  • Fuente Ymbro (21 avril) : jolie corrida de type et d’armures. Certains un peu petits (2° et 4°). Ont montré de la caste. Un « mais » cependant : il doivent briller plus au cheval. Toros à soumettre et qui permettent le bon toreo. Un cartel qui pourrait être intétessant face à ces toros l’an prochain : Diego Urdiales, Emilio de Justo et Pablo Aguado.
  • Miura (22 avril) : frustrés par la présentation et le jeu. Les 2°, 3° et 4° plutôt faciles. Plus Miura les 1°, 5° et 6° pour la lidia. Bien qu’avec des hauts et des bas, ce fer est du goût des aficionados depuis toujours et il ne peut manquer.

 

La conclusion de l’association.

« Nous Aficionados sommes conscients que ces remarques ne serviront à rien, mais nous avons l’obligation de les formuler. L’année qui vient l’empire du monopole présentera à nouveau les mêmes ganaderias avec bien peu de variations. L’aficionado continuera de déserter l’abono. Pour l’empresa mieux vaut le public occasionnel, peu connaisseur et facilement manipulable. Présidents et vétérinaires collaborent à cette mascarade. L’administration andalouse ferme les yeux sur cette dérive. La majorité de la presse suit et approuve. Voici la réalité de la scène taurine de Séville« .

1171

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *