06 février 1989 // Il y a 30 ans, Paul LAURENT, le “Pape de la bouvine” nous quittait

06 février 1989 // Il y a 30 ans, Paul LAURENT, le “Pape de la bouvine” nous quittait

06 février 1989 // Il y a 30 ans, Paul LAURENT, le “Pape de la bouvine” nous quittait

479
0

06 février 1989 // Il y a 30 ans, Paul LAURENT, le “Pape de la bouvine” nous quittait

La manade Laurent fut fondée en 1944, par Paul Laurent, dit “Le Pape de la Bouvine”.

Né le  à Beaucaire, Paul Laurent fait ses débuts comme éleveur de moutons au mas d’Assac, à Beaucaire, dans la propriété familiale.

Gardian amateur, il fait la connaissance d’Henri Aubanel par l’intermédiaire de Justin Bonnafoux. Aubanel, devenu un ami, lui vend 25 vaches issues du bétail de la manade Baroncelli, ce qui lui permet de créer sa propre manade en 1944. Il l’installe d’abord au mas d’Assac, puis au domaine des Marquises, à Salin-de-Giraud, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il prend également Bonnafoux à son service, lequel emploi le cocardier Vovo pour étoffer le cheptel.

Directeur des arènes de Beaucaire, qui portent désormais son nom de nos jours, à partir de 1947, il s’associe à deux journalistes, Georges Thiel et Marius Gardiol, pour créer en 1952 un championnat de course camarguaise : le Trophée taurin camarguais. Il a également dirigé les arènes de Lunel, Châteaurenard, Nîmes, Arles et les arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Son nom et son surnom de « Pape de la bouvine » resteront à jamais marqués dans l’histoire de la tauromachie camarguaise. Après son décès en 1989, Henri Laurent a mené de main de maitre la manade, et désormais Patrick et l’arrière petit fils Paul.

479

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité - Futurosud.org
Close