CARMEN GENERAL – Photo Le Pouget Martin

A deux reprises dans le week-end, les arènes ont enclenché un Carmen général de fin de course. Tout d’abord à Aimargues samedi, après une très belle complète de la manade Nicollin, de nouveau.

Il faut dire que la devise rouge et verte est en grande pompe en ce moment. Des pensionnaires promus de ligue tels Imagié, Benvengu, Afouga, Generous ou encore Tau qui ont donné le change avec beaucoup de volonté mais aussi de finitions. En face, des tenues blanches au diapason dont Pascal Laurier qui s’attèle à créer l’émotion.

Un raseteur que l’on retrouva dimanche dans les arènes de Vendargues pour le concours de révélations. Actif avec son partenaire de l’Avenir Romain Fouque, mais aussi le duo d’As Katif/Zekraoui, c’est Hermès de Lagarde qu’ils rencontrent pour un ¼ d’heure d’intérêt.

A Sommières c’était la clôture de la saison avec une course manquant un peu de travail. Pour autant, Manduellois de Blanc, spectaculaire et respecté, et Antonio de Guillerme, généreux et fantasque dans 10 minutes plaisantes, se distinguent.

Satisfaction dans les arènes de Montfrin, au terme d’une course excellente de bout en bout. Un public venu nombreux, des raseteurs travailleurs et des taureaux de grande qualité dont Albin (Le Ternen) qui réveilla le chaudron, ont rendu l’après-midi très attrayante.

Enfin en Provence, à Salin de Giraud, il s’agissait des 30 ans de la manade Saint Germain.

C’était aussi l’occasion des hommages rendus aux raseteurs quittant les piste, Moine, Martin-Cocher et Maurel, mais aussi aux éleveurs de la sympathique manade du bord du Vaccarès. Aux touches barricadières, l’ensemble taurin fut de belle qualité, à l’image de Galant.