Compte rendu : Martine Aliaga pour MIDI LIBRE – VIDEO et photo : Didier Ségarra

 

L’affiche était belle, l’effet Cadenas et Mignon joue certainement, du coup bien avant la capelado les arènes sont pleines. A l’heure H, les gradins, les escaliers, la contre-piste sont combles, certains sont debout au dernier rang des gradins. « Il y avait longtemps que l’on n’avait vu ça à Lansargues » dit ma voisine.

En piste, il y avait du beau et bon bétail, des hommes travailleurs pour un maximum de rasets dans les règles de l’art. Cadenas arrache des soupirs d’aise au public mais paie cash un mauvais départ (avec Baucis) et doit sortir (sans trop de mal apparemment), Katif retrouve ses marques, Ciacchini s’investit, Jérôme Martin, Ouffe et Marquis pour une gauche bien présente, Gros, Sanchez et Jourdan qui complètent.

Une première partie crescendo où Saint-Eloi (La Galère, 3e) met la barre haut après un Clovis (Saumade) vaillant et un Vallespir (1er, Blatière-Bessac) un peu stoïque malgré quelques frappes lourdes.

Mignon (Cuillé) conquérant joue sa partition cocardière sans fausse note, avec moral et autorité. Très sollicité, le double Biou d’Or gère et rentre ses ficelles. Baucis (Saumade), après avoir attrapé Cadenas par la basket, donne du volume spectaculaire et du caractère ccocardier à sa prestation bien emmené par Ciacchini et Katif. Jappeloup (La Galère) fait parler la poudre aux planches et malgré trop de déplacements qui l’épuisent, manque attraper Ciacchini. A mi parcours, l’intensité retombe. Quant à Courejau (hors points, Blatière-Bessac) certes il est remuant mais, entrepris, fait ressortir la « méchantise blatiériste » par des assauts puissants.

A la sortie, les spectateurs ont le sourire, ils se sont régalés.

MARTINE ALIAGA

 

Trophée des As : Katif 16 ; Cadenas, 10 ; Ciacchini, 9 ; J. Martin, 7 ; Ouffe, 4 ; Gros, 3 ; Marquis, 2.

Trophée Honneur : Jourdan, 16.