COURSE CAMARGUAISE – Tarascon samedi 24 juin 2017 – Le compte rendu MIDI LIBRE par Eric Auphan – Photo et texte : Eric Auphan

 

Entrée: 1/3 Organisateur: Mairie Présidence: P Vidal Droitiers: Ciacchini, Chekade, Moine Gauchers: Allam, Favier, Poujol, Zekraoui Tourneurs: Beaujard, Cuallado, Lopez, Ull.

Le souvenir Maurice Barthélemy revient au taureau D’Arbaud mais Achille (combatif) voir Bessoun (sérieux) ou Lou Pastre (compliqué) auraient dû y prétendre. Pour les hommes Chekade (qui avait bien débuté) remporte le souvenir Jean Demissy mais Ciacchini ou Allam se sont aussi bien impliqués avec Zekraoui. Moine double les point et fait une belle moisson. La présidence prime généreusement pour inciter les blancs aux ficelles mais 9 sur 12 réintègrent le toril.

Doté d’un gros coup de revers, le berger noir LOU PASTRE (La Galère n°414 15’) tricote au contact et percute Favier à deux reprises. Aux ficelles, son placement n’est pas au top mais le danger est perceptible dans les séries et lorsqu’il se cabre après Zekraoui. Un premier qui calme les ardeurs et rentre ses ficelles. 5 Carmen et rentrée. Mieux placé, D’ARBAUD (Saumade n°732 15’) sans faire dans la poésie se donne sans vice des deux côtés et enferme Zekraoui. Aux ficelles, ses enfermées font merveille aussi bien sur les gauchers que les droitiers. L’utilisation judicieuse des angles lui permet de ramener ses ficelles en musique jouée 4 fois. Rapide, ACHILLE (Occitane n°809 15’) n’a pas de talon faible et dès les rubans c’est la guerre de Troie aux planches qu’il brise derrière Favier (en danger) et Zekraoui. Aux ficelles, les rasets engagés sont conclus superbement cornes haut dans le couloir comme avec Zekraoui même s’il s’octroie des moments de récupération. Il conserve lui aussi ses ficelles. 2 Carmen et retour.

Vite délesté des rubans, BESSOUN (Guillerme n°614 15’) pointe les cornes à l’arrivée. Tonique aux ficelles, les raseteurs se font complice de sa franchise. Sérieux, il se fait néanmoins respecter et rentre sa seconde ficelle. 5 Carmen dont rentrée. Les blancs ne pressent pas NECTAR (Fabre-Mailhan n°664 15′) qui une fois les rubans levés se liquéfie par manque de travail. Ciacchini lui sucre une ficelle sur la sonnerie et son retour se fait en silence. Ce fut longuet. Un peu perdu aux rubans, ILARION (Mogador n°804 15’) saute seul mais percute aussi Favier. Aux ficelles, il commence à se placer, saute après Moine et chasse les hommes. Il trouve peu de rasets impliqués mais montre de l’envie sur une série de trois coups de barrières mais aussi après Chekade et Favier. Il perd une ficelle sur la sonnerie. 3 Carmen et retour.

 

Trophée des As: Allam (13) Chekade (10) Zekraoui (9) Ciacchini (6) Favier, Poujol (3) 

Trophée des Raseteurs Honneur : Moine (16)