FABIEN GRAMMATICO : “La course camarguaise a encore de beaux jours devant elle, beaucoup de gens languissent de retrouver le portail des arènes ouvert”.

Fabien Grammatico, ancien raseteur, est désormais le gardian salarié de la Manade du Joncas.

La situation est bien entendu compliquée, sans les courses, mais surtout le manque à gagner en matière de réception, de groupes …

Je pense, comme beaucoup de manades, que nous avons réduit le cheptel, et nous avons accentué la vente de viande.

La saison 2021 va être encore compliquée, avec déjà beaucoup d’annulations, même si l’on commence à voir le bout du tunnel, d’après les dernières annonces gouvernementales. 

Heureusement, nous avons pu faire quelques courses d’entrainement, à huit clos, pour pouvoir tester un peu nos taureaux jeunes.

Pour gérer la situation, et pour pouvoir continuer à vivre notre passion, nous nous sommes diversifiés.

Salle, gîtes, commercialisation de la viande de taureaux et de porc fermier plein air, marchés, repas à emporter…

La course camarguaise a encore de beaux jours devant elle, beaucoup de gens se languissent de retrouver le portail des arènes ouvert. Le seul élément qui reste très inquiétant, c’est le nombre de bénévoles dans les clubs taurins, qui diminue… 

Les objectifs de la manade pour la saison 2021 sont simples : nous avons pas mal de nouveaux taureaux à faire découvrir, qu’ils confirment, et que les gens prennent du plaisir à les voir courir.

À travers les articles et les vidéos de Toril TV, et aux vues des commentaires, nous ressentons de  l’engouement. C’est un outil indispensable pour promouvoir et faire découvrir nos traditions.

Je suis assez optimiste pour l’avenir de la course camarguaise. Nous sentons que la nouvelle génération de raseteurs veulent allier spectacle et performances. 

La compétition avec la manière, et tout le monde sera gagnant ! Bonne saison à tous !