Vainqueur de la cocarde d’or en 1945

Lauréat de 1945

Lauréats de 1945. Article écrit par Lebeau dans sa chronique « les Hommes à la tenue blanche ». L’Arlésien, Charles Louis Arnaud, né le 3 mai 1913, a été un de ceux qui ont fait la transition entre l’avant et l’après guerre.

Lauréats de 1945 et 1946
Arles, le 15 mai 1938: Raset d’Arnaud au Boucher de Raynaud

Lauréats de 1945: Il a fait ses débuts quand Garonne, Hugues, Méry, Lavolle. Les Arlésiens Margaillan, Jean Boncoeur et quelques autres jouaient les premiers rôles dans les années qui ont précédé le second conflit mondial.

A 20ans, il s’est signalé aux courses de nuit, puis l’année suivante, il a fait ses débuts en blanc. Débuts difficiles, car il avait à se mesurer à des As du crochet de grande valeur.

Une première blessure au bras, le 13 août 1938 à Fourques de la part de Campa-gnier, de la manade Feraud. Celle-ci n’entame pas son moral et il continue avec la même ardeur dans la voie qu’il a choisie. Il affronte tous les cocardiers, et particulièrement le Hérisson de Raynaud, et le Matha de Delbosc qu’il affectionne particulièrement.

A la Libération, il s’est retrouvé avec une poignée d’hommes – quinze seulement – à la Cocarde d’Or pour y inscrire son nom (1945), et dans les années qui suivirent supporter le poids des courses avec principalement son ami Lucien VOLLE, et aussi les frères EYRAUD, alors que débutaient Maurice BONNET, Albert SIMIAN, CIAMPI, GARRIC en attendant la relève des frères DOULEAU.

Le CAMARIGUO, N°118, Octobre 1982.

N’hésitez pas à vous abonner à notre streaming. Des interviews et des reportages inédits. Pour les futurs évènements c’est par ici : Agenda et dates. Donc n’hésitez pas a activer les notifications pour être tenu au courant des dernières actualités. Donc ne ratez rien et cliquez sur la cloche, partagez à vos amis et famille et surtout profitez !