OPTIMUS le clap de fin

Il va tiré sa révérence le 14 novembre 2021 dans les Arènes des Saintes Maries de la Mer.

Certainement le plus fantasque d’entre tous, avec une particularité propre à ses aînées : une intelligence redoutable. 

Il fait partie de ces taureaux avec lesquels on ne joue pas. Et très rare sont les fois où il a subi une quelconque pression des tenues blanches. 

Alors certes, il n’a pas le placement de Garlan ou Rodin, mais il sait s’adapter. Il réfléchit, ne se livre pas sans raison, et termine toujours une action dans le but de toucher voir même de blesser. Et c’est cette particularité qui fait qu’il est craint de tous, et le rend omniprésent des grands jours de compétition.

Il se bat pour ne jamais être dominer, se déplace et chasse pour gagner du temps, il met de la pression sur les tourneurs pour ne pas qu’ils s’approchent de trop près, puis surtout, il a cette anticipation si atypique de la manade des Baumelles, vive, rapide, toujours mesurée pour terminer l’action là où le taureau le décide, en étant capable de prodigieuses arrivées.

Il a grandi comme ça, progressé avec ses qualités, et cela fait partie de ces taureaux qui ont besoin de monde, de pression, d’enjeux, pour montrer l’étendue de leur talent. Les jours de gala pour ce genre de taureaux sont longs et ennuyeux, tant le taureau est distrait par le manque de pression. 

Justement, ne sommes-nous pas en train de dénigrer ce genre de taureau au profit d’un spectacle plus aseptisé ?

Car une course ne peut être dessinée sur les seuls barricadiers. Il faut un 1er, un 2nd, un 3ème etc… Puis la difficulté doit compter pour pouvoir se faire un nom parmi les tenues blanches. Mais l’aficion est exigeante et impatiente, on veut du barricadier à outrance, noble, vaillant, sans défaut, mais peu d’éleveur sont capables de tenir une telle exigence, c’est même impossible à prévoir, et encore moins une carrière de 15 ans pour un taureau ! Ceux qui y sont parvenus se compte sur les doigts d’une main. 

Et sait-on réellement reconnaitre les capacités d’Optimus ? J’en doute !

Nous gagnons à promouvoir l’intelligence d’un taureau comme Optimus, et le courage de ceux comme Youssef Zekraoui au Grau du roi, Emeric Assenat à Lunel qui se lance à tenter de lui ravir ses attributs, et je ne parle que de la saison 2021… Car tous ceux qui l’ont raseté le savent, on mesure quand on démarre ! Le niveau de stress augmente ! Et la préparation physique et la technique comptent plus que jamais devant lui. 

Il va tiré sa révérence le 14 novembre 2021 dans les Arènes des Saintes Maries de la Mer, avec une carrière plus qu’exemplaire, encore un taureau de haut niveau de la devise rouge, grise et blanche qui se retire, et quel taureau !

Loïc Auzolle

N’hésitez pas à vous abonner sur : Toril TV. Des interviews et des reportages inédits. Pour les futurs évènements c’est par ici : Agenda et dates. N’hésitez pas à activer les notifications pour être au courant des derniers évènements et actualités sur notre site internet. Pour la chaîne Youtube et sur les réseaux sociaux !