TOM CHARRADE : “Je me sens prêt, et mentalement, je n’ai pas d’autres mots en tête que « gagner » !”

2020 a été une courte saison, où j’ai réussi à gagner quelques jolis trophées.

Elle a aussi été très enrichissante pour moi avec quelques courses au sein de la cour des grands, le trophée des AS ! 

J’ai un préparateur physique ( Christopher Berraho ) depuis maintenant 2 ans, avec lequel j’évolue grandement physiquement, mentalement et en tant que raseteur, dans les règles sanitaires, malgré les restrictions gouvernementales.

Je me sens prêt, et mentalement, je n’ai pas d’autres mots en tête que « gagner » ! 

Mon évolution est loin d’être terminée. Je ne suis encore « qu’un gamin » au caractère bien trempé, sûrement et souvent très dur envers moi-même. 

La saison qui arrive va être ma première saison au Trophée des As, et je compte bien faire ma place. J’ai travaillé très dur, et le travail paye toujours ! 

Je continuerai pour cette saison avec mon tourneur Frédéric Jockin, qui est très en forme lui aussi, avec beaucoup d’envie pour que je réussisse, il est toujours derrière moi ! 

Aujourd’hui, la course camarguaise se perd et c’est bien dommage ! Je pense que les réseaux sociaux y jouent pour beaucoup, et on finit par perdre des spectateurs dans les gradins …

On entend de tout sur les réseaux, et cela fini par nuire à la course camarguaise, car tout est souvent déformé ou amplifié ! Malheureusement c’est un peu pareil pour tout, tous les sports ou autres.

La médiatisation par Toril TV est une grande évolution pour notre tradition. Cela permet de faire connaître la course camarguaise dans plusieurs régions, et pourquoi pas arriver à la faire développer et pratiquer dans d’autres régions ! 

Les cocardiers que j’aimerai retrouver cette année sont principalement Timoko de la manade Lautier, que j’aime beaucoup, ainsi que Muiron malgré la grosse difficulté pour le passer.

Me faire plaisir, faire plaisir aux gens qui me suivent, ainsi qu’aux organisateurs, et gagner des trophées !

Photo JP Camargue